Inscrivez-vous à la Newsletter du Crif! : Recevez chaque jour une synthèse de l'actualité vue par le CRIF!
Afficher
Masquer

Inscrivez-vous en quelques secondes à la Newsletter du CRIF et recevez gratuitement chaque jour une revue de presse et des commentaires sur l'actualité préparés par le CRIF.

E-mail:

 

A l'issue de votre inscription, un e-mail de confirmation vous sera adressé.

Grand rassemblement
Jeudi 31 juillet à Paris

Grand rassemblement

Le CRIF et l'ensemble des organisations juives de France appellent à un rassemblement unitaire des...
Communiqué de presse

Communiqué du CRIF

photo D.R

Le CRIF horrifié par l'assassinat du journaliste James Foley.

 

Le CRIF condamne avec force l’assassinat cruel du journaliste américain James Foley.

 

Le CRIF dénonce la barbarie, le fanatisme et la cruauté des auteurs de ce crime, qui vient aux nombreuses exactions déjà commises par l'Etat Islamique (EI) contre les minorités culturelles ou religieuses, les femmes ou les journalistes.

 

L'éradication du régime de l’Etat Islamique et de tous les autres groupes terroristes au Moyen-Orient est une étape incontournable pour la construction d'un Moyen-Orient démocratique et pluraliste.

Tribune

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE FRANCAIS DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES

Publié dans Libération du 22 août 2014

Par Meyer  Habib

 

"REVEILLEZ-VOUS ! ISRAËL EST EN PREMIÈRE LIGNE FACE AU DJIHADISME."

Je partage avec vous ma lettre ouverte au Ministre Laurent Fabius, « Réveillez-vous ! Israël est en première ligne face au djihadisme. », envoyée en copie au Président de la République et au Premier ministre et dont de très larges extraits sont publiés aujourd’hui dans le journal Libération, dans une tribune qui exprime ce que j’ai au plus profond de moi-même, sur la politique à géométrie variable de certains en France concernant le combat contre le terrorisme, et notre aveuglement sur le danger immense du djihadisme qui arrive jusqu’à nos portes, et n’ayant rien à voir avec quelques questions de « territoires ».

Je vous invite à la partager et à la diffuser.

 

Tribune

« Quatre mousquetaires » pro-Gaza en croisade contre Israël

 

LE MONDE du 20.08.2014

Par Claude Lanzmann (Ecrivain et cinéaste)

 

Cela s’appelle « l’échange inégal ». Eric Marty en avait impeccablement parlé dans le numéro 677 des Temps modernes. Pour récupérer et restituer aux siens un seul de leurs soldats, Gilad Shalit, otage du Hamas depuis plus de cinq ans, les Israéliens avaient rendu à la liberté 1 027 prisonniers palestiniens, purgeant de longues peines pour crimes de sang, la plus lourde étant la perpétuité, puisque la condamnation à mort n’existe pas là-bas : 1 027 contre un !

 

Et ce n’était pas le premier troc de ce type. Quatre ou cinq fois auparavant, la théorie de l’échange inégal avait déjà été mise en œuvre par des gouvernements successifs d’Israël – de droite comme de gauche. Nul alors, aussi bien parmi les parties qui s’étaient entendues sur l’échange que chez les vigilants et les sourcilleux, pointilleux comptables des méfaits d’Israël, ne s’était avisé de hurler à la disproportion, n’avait dénoncé le scandale ontologique de l’échange inégal, scandale parce qu’il impliquait au premier chef que les vies humaines n’ont pas le même prix !

 

La vérité est que, depuis la Shoah et la mort de six millions de juifs, qu’on a presque honte d’oser rappeler, les Israéliens accordent à la vie de chacun des leurs un prix sans mesure, une valeur telle que ce pays semble autoriser ses ennemis à exercer sur lui un chantage permanent, qui débouche sur des provocations de la pire espèce.

 

Ce n’est pas le lieu ici de disserter sur la relation unique entre le judaïsme et la vie qui, depuis la Shoah précisément, n’a cessé de croître et de s’approfondir. Mais ...

Lire la suite sur ...

 

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/08/20/quatre-mousquetaires-pro-gaza-en-croisade-contre-israel_4473831_3232.html

Revue de presse

Sarcelles porte plainte contre des organisateurs de manif interdite

photo D.R

 

Publié par Libération avec AFP, le 20 août 2014

 

Des rassemblements propalestiniens se sont tenus dans cette ville de banlieue parisienne le 20 juillet, en dépit d'une interdiction préfectorale. Plusieurs participants ont déjà été condamnés à de la prison ferme pour violences.

La ville de Sarcelles a porté plainte contre l’organisateur d’un rassemblement propalestinien le 20 juillet, qui s’était tenu malgré une interdiction préfectorale et avait été suivi de violences, dirigées en partie contre les juifs, a-t-on appris mercredi auprès du maire.

«Dans la vie, il faut assumer les conséquences de ses actes», a déclaré à l’AFP l’édile socialiste François Pupponi, pour qui les organisateurs du rassemblement dans cette commune du Val-d’Oise ne peuvent pas prétendre avoir été débordés par les émeutiers pour échapper à leurs responsabilités.

 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.