Inscrivez-vous à la Newsletter du Crif! : Recevez chaque jour une synthèse de l'actualité vue par le CRIF!
Afficher
Masquer

Inscrivez-vous en quelques secondes à la Newsletter du CRIF et recevez gratuitement chaque jour une revue de presse et des commentaires sur l'actualité préparés par le CRIF.

E-mail:

 

A l'issue de votre inscription, un e-mail de confirmation vous sera adressé.

Grand rassemblement
Jeudi 31 juillet à Paris

Grand rassemblement

Le CRIF et l'ensemble des organisations juives de France appellent à un rassemblement unitaire des...
Tribune

Ce bel été (antisémite)

Publié dans Time of Israël le 26 août 2014

 

Par Marc Knobel

 

Il n’a pas fait forcément beau, ni chaud en juillet et août 2014, tout au moins dans le nord de la France, avec un ciel désespérément gris, bas, menaçant. Petit à petit, comme chaque année, les commerces ont fermé et de moins en moins d’usagers ont emprunté les trains et les métros. Après une année chargée et difficile -il fut question de récession économique, du Front national, du chômage et de discrédit des politiques- beaucoup ont rêvé d’un ailleurs, d’un ciel bleu, de soleil et de plage. Mais, cet été 2014 a dénoté singulièrement dans le domaine brûlant… de l’antisémitisme.

 

Pourtant, à chaque fois que le Moyen-Orient s’embrase, on croit revivre dans les grandes capitales européennes le même scénario et les mêmes scènes d’horreur. Ce n’est pourtant pas une nouveauté puisque depuis 2000, d’autres agressions du même type ont secoué la communauté juive, ponctuellement, régulièrement, durablement, faisant des lieux de culte et d’écoles, des fidèles, de certains responsables ou membres de la communauté juive autant de cibles terriblement vulnérables, tout au long de ces quatorze dernières années. 

 

Tribune

Jacqueline Cuche : situation en Irak et au Proche Orient

Publié sur le site de l’AJCF, le 21 août 2014

Par Jacqueline Cuche

Présidente de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France

 

Il y a près d’un mois, j’avais signé au nom de l’AJCF un communiqué pour dénoncer et condamner l’antisémitisme qui s’était exprimé avec tant de virulence dans nos rues de France (comme ailleurs en Europe), à l’occasion du conflit entre Israël et le Hamas, et pour exprimer à la communauté juive notre proximité. Ce communiqué, envoyé à différents médias, n’a, à ma connaissance, été reproduit nulle part, sinon, avec un retard involontaire, dans les "news" du CRIF. L’amitié entre juifs et chrétiens n’intéresse pas grand monde... En revanche, ce qui intéresse nos médias, c’est le conflit israélo-palestinien. Il faut reconnaître qu’il a fait de nombreuses victimes et que l’espoir d’une paix prochaine et définitive paraît de plus en plus ténu.

 

 On ne put pas s’empêcher de l’espérer pendant les quelques jours de trêve (une trêve qui fut apparemment respectée, malgré le lancement d’une roquette par le Hamas, mais qu’est-ce à côté des milliers qui se sont abattues sur Israël en deux mois – une centaine par jour ou par nuit, nous écrivaient des amis d’Israël – ?) ; mais le Hamas a repris ses tirs, provoquant les violentes représailles d’Israël. La destruction des habitations, la mort de plusieurs centaines de Palestiniens pris en étau entre les tirs israéliens et le Hamas qui les empêche de gagner des abris (par exemple ces fameux tunnels, qui auraient pu au lieu d’abriter des armements impressionnants permettre que soient épargnées tant de vies !), tous ces malheurs, comme la mort également de dizaines de soldats israéliens, nos médias en ont abondamment parlé, et ils continueront sans doute à donner à ce conflit la première place.

Tribune

Centenaire de la Grande Guerre : souvenons-nous de l'union sacrée entre les religions

3 - Centenaire de la Grande Guerre : souvenons-nous de l'union sacrée entre les religions

 

Home FIGARO VOX Vox Societe Publié  le 28/08/2014

 

Par Haïm Korsia

 

FIGAROVOX/TRIBUNE - A l’ occasion du centenaire de la mort du grand rabbin Abraham Bloch, fauché par un obus alors qu'il aidait un soldat catholique sur le front, le grand rabbin Haïm Korsia lance un vibrant appel à la fraternité entre les religions de France.

 

Haïm Korsia est Grand Rabbin de France depuis le 22 juin 2014, aumônier général israélite des Armées et administrateur du Souvenir Français, il a officié à Reims de 1988 à 2001.

 

Docteur en histoire contemporaine, titulaire d'un MBA de la Reims Management School, il a publié de nombreux ouvrages, dont une biographie du Grand Rabbin Jacob Kaplan en 2006, Être Juif et Français: Jacob Kaplan, le Rabbin de la République, aux Éditions Privé.

 

Le 29 août 1914, à Taintrux, dans les Vosges, le front est incertain. Une pluie d'obus s'abat sur les soldats et nombre d'entre eux sont frappés.

 

C'est là que se trouve le grand rabbin Abraham Bloch, aumônier israélite. Né à Paris en 1859, rabbin de Remiremont (Vosges), d'Alger, puis de Lyon, il s'engage dans l'aumônerie aux armées pour défendre la France et les valeurs républicaines qu'elle incarne.

 

Un soldat tombe, mortellement touché, et voit le grand rabbin, portant la soutane comme beaucoup d'aumôniers. Il le prend pour un prêtre catholique, et lui demande un crucifix. Pour répondre à l'ultime désir du soldat, le grand rabbin Bloch court chercher une croix dans le village le plus proche et le présente au moribond. C'est alors qu'un nouvel obus les frappe tous deux et les réunit dans la même mort.

Tribune

De discours en discours, Mélenchon n'en finit pas de surfer sur la vague du populisme

Publié le 26-08-2014

 

Par Frédéric Haziza, auteur de "Vol au-dessus d'un nid de fachos"

 

 

LE PLUS. Ce weekend du 24 août, Jean-Luc Mélenchon a participé à l'université d'été du Parti de Gauche à Grenoble. Appelant à un coup de balai, l'ancien co-président du parti s'est montré très virulent contre la politique du gouvernement. D'autres passages de son discours ont choqué notre contributeur Frédéric Haziza, il s'explique.

 

"La République, c'est le contraire des communautés agressives qui font la leçon au reste du Pays" : c'est ainsi que le 24 août à Grenoble, en clôture du "Remue-méninge" du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon s'est cru autorisé à cibler les Juifs de France.

 

 

 

Que n'aurait-on dit si Marine Le Pen, son père ou l'un des responsables du Front national avait tenu de pareils propos ?

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.