Tribune
|
Published on 12 January 2012

le Président du groupe parlementaire d'amitié France-Israël réagit au rapport Glavany

Claude Goasguen, ancien ministre député et maire du 16eme arrondissement, a déploré, dans un communiqué, les propos tenus à l’égard d’Israël dans le rapport d’information de Jean Glavany, déposé devant la commission des Affaires étrangères, à propos de la géopolitique de l’eau au Moyen-Orient. Le 9 janvier 2012, Jean Glavany a publié un communiqué de réaction, auquel Claude Goasguen à lui-même répondu, le même jour. Nous publions, ci-après, les deux communiqués :

 

 

Communiqué de Jean Glavany du 9 janvier 2012 :

 

Le communiqué de Claude Goasguen relatif au rapport « Géopolitique de l'Eau, le défi de la gouvernance » que j'ai présenté à la Commission des Affaires Etrangères de l'Assemblée Nationale, s'il témoigne d'un très grand sens de la publicité tapageuse et de la polémique politicienne en me reprochant en des termes outranciers d'avoir osé écrire que la situation du partage de l'eau au Moyen-Orient était révélatrice d'un « nouvel apartheid », démontre surtout une très mauvaise connaissance de la vie parlementaire et de ses us et coutumes :

 

- nul n'est besoin de s'adresser au Parti Socialiste pour lui demander de me désavouer ! J'ai rédigé ce rapport non pas « au nom du P.S » mais au nom d'une « Mission d'information de la commission dés Affaires Etrangères » présidée par Lionel Luca, Député UMP, et après plus d'un an de travail, cette mission a adopté mon rapport à l'unanimité.

 

- La Commission des Affaires Etrangères et son Président auront du mal à désavouer ce rapport puisqu'elle a adopté ce rapport au mois de décembre, après la Mission d'information et après débat, à l'unanimité, donnant ainsi son aval à sa publication. Ce rapport, publie, est désormais disponible.

 

- Au-delà de cette polémique et de cette exceptionnelle capacité à brasser l'air médiatique, M. Goasguen parler du fond ? Il s'insurge des termes que j'emploie dans l'encadré N° 3 « L'eau, révélateur d'un nouvel apartheid au Moyen Orient »: C'est son droit. Mais alors qu'il s'empare des faits que j'évoque et qu'il argumente ! Je maintiens tout cc que j'ai écrit sur ce sujet suite non pas à des élucubrations abstraites mais à une mission conduite sur place, au Liban, en Jordanie, en Israël et dans les territoires Palestiniens où nous avons rencontré des responsables de tous bords et constate dés faits. Cc que j'ai écrit a reçu l'aval tant de la Mission d'information, de son Président, que de la Commission des Affaires Etrangères et j'attends d'un député à l'Assemblée Nationale qui veut alimenter le débat public sur un sujet si sérieux, qu'il argumente point par point sur mes affirmations.

 

Ce débat ne me fait pas peur, comme ne me font pas peur les messages et les menaces reçus après le communique de Claude Goasguen, où je suis bien entendu qualifié d'antisémite cc que démentent 40 années de vie politique mais qui, hélas, est le réflexe pavlovien de ceux qui n'admettent pas qu'on ose critiquer la démocratie israélienne.

 

J'attends ce débat avec sérénité.

 

Jean Glavany

 

 

Réponse de Claude Goasguen au communiqué de Jean Glavany, le 9 janvier 2012

 

M. Glavany a l'habitude de se faire remarquer pour ses outrances verbales et son sens aigu des polémiques tapageuses. Je regrette simplement qu'un député PS ne connaisse pas la réalité des mots qu'il emploie. Je le renvoie au dictionnaire Robert sur la signification du mot apartheid, « Régime de ségrégation systématique des populations de races différentes, en Afrique du Sud et aboli depuis 1991 ». Sans doute M. Glavany ne sait pas qu'Israël est une démocratie et qu'au sein de cette démocratie il y a plusieurs millions d'arabes qui votent librement pour exprimer leur point de vue. Sans doute ne sait il pas non plus que le droit israélien est un droit très sophistiqué qui condamne pénalement toute atteinte à des allégations racistes. Le terme apartheid est donc tout à fait insultant et pourrait signifier d'ailleurs que l'Etat d'Israël, avec lequel la France entretient des rapports amicaux depuis 1948, pratique une politique raciste et discriminatoire.

 

Je regrette personnellement qu'un certain nombre de mes collègues UMP, qui n'ont sûrement pas lu ce rapport, aient accepté une terminologie des plus hostiles à l'Etat d'Israël dans une publication d'information de l'Assemblée nationale. Ces affirmations rappellent les propos de La Conférence de l'ONU sur le racisme, dite de « Durban » et du rapport Goldstone qui ont soulevé dans les pays démocratiques une vague de protestation contre leur caractère partisan et excessif. Il appartient bien sur à M. Glavany de critiquer la démocratie israélienne, encore aurait-il pu le faire dans des termes soigneusement pesés qui soient davantage conformes à des missions d'information de l'Assemblée nationale. C'est donc tout naturellement que j'ai demandé à mes collègues de l'UMP de bien vouloir s'expliquer sur cette partie du rapport d'information que M. Glavany, qui a ma connaissance est député socialiste ne lui en déplaise, a bien voulu rédiger.

 

Je reste à sa disposition pour toutes informations complémentaires, en espérant que M. Glavany veuille bien reconnaître l'outrance de son propos.

 

Photo (Claude Goasguen) : D.R.

Claude Goasguen

Président du groupe parlementaire d'amitié France-Israël

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.