Associations membres

Cercle Bernard Lazare


Coordinates

Address: 
10, rue Saint Claude 75003 Paris
Phone: 
01 42 71 68 19

 

Fondé en 1954, le Cercle Bernard Lazare apparaît dès le début comme lieu de rencontres des militants de la gauche juive qui entendaient rester fidèles et solidaires avec les idéaux des créateurs de l’Etat d’Israël.
Autour de Maître André Blumel, du Dr B. Ginsbourg, d’Henry Bulawko, un groupe d’intellectuels choisit le nom de Bernard Lazare qui fut le premier à engager le combat contre l’antisémitisme à la base de l’Affaire Dreyfus. En lui s’incarne notre aspiration à une vie avec plus de justice, dans l’esprit des Prophètes du judaïsme, que nous développons en rapport avec la modernité et le pluralisme.

Nos liens avec Israël

Dès le début, c’est autour du Mouvement des Kibboutzim que se sont concrétisés nos liens avec Israël. C’est actuellement avec le Meretz (Parti Socialiste israélien), que nous avons des échanges constants qui nous relient aux groupement similaires des différentes communautés juives dans le monde. Nous renforçons ainsi tous les mouvement qui militent pour une paix juste au Proche-Orient, tel La Paix Maintenant.

Contre le racisme et l’antisémitisme

Les étapes de ce combat concernent les relents actuels du Front National.   Aussi bien qu’une opposition farouche à l’amnistie des criminels nazis et de leurs complices, la dénonciation permanente de l’antisémitisme et l’avatar qui se cache sous le nom d’antisionisme et du révisionisme.

Le Judaïsme Progressiste

Ponctuellement, le CBL organise les Assises Européennes du Judaïsme Progresiste pour débattre de tous ces problèmes fondamentaux que sont : l’avenir des communautés juives, les relations Israël-Diaspora, les problèmes liés à la paix, les ouvertures de la pluralité des judaïsmes. Il participe annuellement à la Journée Européenne de la Culture Juive, à la quinzaine des Cultures Juives.
Le CBL a acquis une place reconnue dans la communauté juive et auprès des différentes forces politiques française grâce à la constance de ses analyses politiques et sociologiques face aux problèmes, tant en Israël qu’en France, ses responsables ont conscience de l’étape historique actuelle qu’il leur appartient de franchir en s’appuyant sur les legs transmis au cours des générations passées.

Cette transmission se retrouve à travers les deux publications mensuelles :

  • Les Cahiers Bernard Lazare créés en 1954 et les Cahiers Yiddish (Yidishe Heftn), dernier mensuel de langue yiddish en Europe, créé en 1996. Nous affrontons l’avenir de la vie juive autour d’une  libre réflexion  sur la pluralité des judaïsmes qui, seule, pourra éviter une “ghettoïsation” de la société juive.
  • Le rendez-vous du “Jeudi soir”. Le jeudi soir au CBL s’est imposé comme le grand rendez-vous de la pensée juive vivante, animé par des journalistes, écrivains, hommes politiques et débouchant sur des actions s’inspirant de nos principes. Un autre point fort est la fameuse cafétéria du jeudi soir : un lieu privilégié d’échanges dans la convivialité. Ainsi notre engagement va-t-il de pair avec un lien amical de nos adhérents.

Représentativité

Le CBL est représenté au CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France), au C.J.M. (Congrès Juif Mondial), au FSJU (Fonds Social Juif Unifié), à la Coordination des Juifs Laïcs. Il participe aux campagnes de soutien à Israël et aux Congrès Sionistes. Il a établi des liens avec des groupes à Strasbourg, Nancy, Metz, Lyon et Grenoble.

Pour une solidarité active avec ISRAËL !
Pour une paix israélo-arabe !
Pour un dialogue ouvert entre Israël et la Diaspora !
Pour défendre les valeurs de la République !

Our social networks live

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.