The CRIF in action
|
Published on 8 January 2013

Actualité Juive, partenaire de la IIe Convention nationale du CRIF

Un article de Pierre Assouline, publié dans le n°1238 d’Actualité Juive, daté du 3 janvier 2013

 

Pour vous inscrire à la Convention, cliquez ICI

 

Actualité Juive est partenaire du Conseil représentatif des institutions juives dont la convention nationale se tiendra le 13 janvier 2013 prochain. Une quarantaine d'intervenants, intellectuels, politiques, dirigeants religieux ou communautaires, se réuniront autour de tables rondes ouvertes au public et aborderont les différents aspects du combat contre l'antisémitisme. 

Pour parler des solutions, il sera discuté des ses « remèdes » autour d'une table ronde réunissant Abdelghani Merah, auteur de « Mon frère ce terroriste », Alain Choura-qui, la psychanalyste Judith Cohen-Solal, et le conseiller du Premier ministre pour le

L'envie du CRIF est tout d'abord de créer un événement ouvert au public, «auquel il puisse participer pleinement», explique Raphaël Haddad, coordinateur de cette deuxième convention du CRIF, qui se tiendra le 13 janvier à l'espace Cap 15, quai de Grenelle à Paris. Un événement qui veut s'inscrire à la fois dans le paysage de la communauté juive de France, mais aussi dans celui de la communauté nationale. À l'image des partenariats noués avec les médias cette année: le Figaro, le Nouvel Observateur, Actualité Juive, Akadem, RCJ et l'Arche. Le mode de la convention se veut innovant, selon la formule inaugurée l'année dernière : tables rondes, débats ouverts au public par le biais de questions posées via SMS et affichées sur grands écrans. « Un système dont nous avons eu de très bons retours. Le plus beau compliment que nous avons reçu nous a félicités d'avoir fait entrer le débat communautaire dans le XXIe siècle ! », se félicite le coordinateur de la convention.

 

Le mode de la convention se veut innovant

 

Une convention qui a prouvé selon lui que l'opinion commune voulant que les Juifs français aient perdu la fibre militante est erronée. « L'année dernière, les 1200 personnes qui se sont déplacées ont montré qu'elles étaient avides de débats et de controverses. D'autre part quelques déclarations, dont celles du grand rabbin de France Gilles Bernheim à propos de la place de la femme et de son statut dans la vie juive ont réveillé quelques consciences et ont été suivies d'effets. Les médias ont fait écho à plusieurs reprises de l'événement ». Si l'année dernière les débats ont laissé la place à la controverse cette année le thème appelle à plus de rassemblement. Il est plus « concentré », précise son président Richard Prasquier. « La dernière convention du CRIF posait la question de l'avenir des Juifs de France. À la lueur de l'actualité alarmante de cette année, qui a connu la tuerie de Toulouse, l'attaque de Sarcelles, le thème de cette nouvelle convention s'est imposé de lui-même » explique Raphaël Haddad qui résume : « L'année dernière nous nous sommes arrêtés sur le "quoi", cette année nous nous pencherons sur le "comment" ».

 

Richard Prasquier souhaite que des débats, émerge un constat clair de la situation

 

Richard Prasquier souhaite surtout qu'à travers les débats émergera ce qui manque tant aux débats actuels : un constat clair de la situation. « J'espère qu'un consensus d'idées-forces apparaîtra, un consensus sur la signification de ce qui est en train de se passer. Est-ce que cela touche la France uniquement ? Ou l'Europe ? Il est en tout cas très important de sensibiliser la population française sur le retour d'un antisémitisme qui l'on pensait disparu et qui réapparaît ». « Il faut prendre la mesure de ces signaux », conclut-il.

 

C'est ce à quoi s'attelleront l'historien Alexandre Adler, accompagné du directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, Laurent Joffrin, du professeur Iannis Roder et de l'écrivain Jacques Tamero qui débattront autour du phénomène Merah : est-il un fanatique isolé ou le symptôme d'une menace plus grande ? Et plus largement : la République a-t-elle perdu le contrôle de nouveaux territoires ?

 

Au-delà de la vision de l'antisémitisme comme un problème issu du choc des civilisations, ou associé à un désœuvrement d'une partie de la jeunesse, il sera envisagé lors de cette journée sous l'angle de la « pathologie ». Pour parler des solutions, il sera discuté des ses « remèdes » autour d'une table ronde réunissant Abdelghani Merah, auteur de « Mon frère ce terroriste », Alain Choura-qui, la psychanalyste Judith Cohen-Solal, et le conseiller du Premier ministre pour les questions d'éducation Jean-Paul de Gaudemar.

 

Au-delà de la menace terroriste, cette dernière année a vu apparaître de nombreux signes indiquant que le couple formé par le monde laïc européen et ses communautés religieuses commençait à battre de l'aile. Cet apparent désamour fera l'objet d'une autre table ronde dans la matinée.

 

Interventions et inscriptions :

 

Comme l'année dernière, la convention est gratuite, mais l'inscription est obligatoire sur le site conventioncrif.org.

 

Elle se déroulera à l'Espace Cap 15,1/13 quai de Grenelle, dans le XVe arrondissement de Paris (Ligne 6 Station Bir-Hakeim, ou par le RER C station Champ de Mars-Tour Eiffel)

Pour faire connaître vos commentaires ou poser des questions durant la convention, il existe deux manières : vous pourrez les adresser par SMS au 31244 (non surtaxé), précédés du mot-clé CRIF ou sur Twitter avec #CRIF.

 

Détail du programme :

 

9h45- 11h00: Tables rondes (2 sujets simultanés) :

« Prendre la mesure des menaces en France et en Europe » et « Menaces contre les pratiques religieuses : la laïcité comme rempart ? ».

 

11h00 - 12h15: Tables rondes (2 sujets simultanés) « Peut-on guérir de l'antisémitisme » et « Comment lutter contre la haine sur Internet ?

 

13h30- 14h45: Tables rondes (2 sujets simultanés) : «De la judéophobie à l'antisionisme » avec Abdennour Bidar, philosophe (sous réserve), Jérôme Guedj, député de l'Essonne, Marek Halter, écrivain (sous réserve), Richard Landes, historien, Jonathan Simon-Sellem, directeur de JSS News ; « Blasphème et liberté d'expression ? » avec Michel Boujenah, humoriste, Hassan Chalgoumi, Imam de Drancy (sous réserve), Antoine Guggenheim, directeur des études du Collège des Bernardins, Yves Thréard, éditorialiste au Figaro, Philippe Val, directeur de France-Inter (sous réserve).

 

14h45 - 16h00: Tables rondes (2 sujets simultanés) : « Le nom "Israël" dans les médias : cet étrange objet du délire ? » avec Daniel Dayan, sociologue, Élisabeth Levy, directrice de la rédaction de Causeur, Shlomo Malka, directeur de la rédaction de l'Arche, Jean-Jacques Moscovitz, psychanalyste, Clément Weill-Reynal, journaliste ; « Islam politique et démocratie » avec Denis Charbit, politologue, professeur à l'université ouverte d'Israël, Dominique Moïsi, politologue, Dorothée Schmid, chercheur à PIFRI, spécialiste de la Turquie contemporaine, Mohamed Sifaoui, écrivain et réalisateur.

 

16h30 - 18h00: plénière « La France face à l'antisémitisme : Du constat au combat », avec Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France, Alain Finkielkraut, philosophe, Bernard-Henri Lévy, écrivain et philosophe (sous réserve). 

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.