Crif Languedoc-Roussillon : émouvante cérémonie à Montpellier

 

C'était la première cérémonie après le décès de Hubert Allouche, dont l’action a été saluée.

Un public très nombreux et ému s’est rassemblé dimanche 17 Juillet devant la stèle rappelant le rôle de l’état français  lors de la rafle du Vel d'Hiv, sous le régime de Vichy. Cette cérémonie  initiée par une minute de silence pour les victimes de Nice, a été empreinte d' une émotion particulière et du besoin d’être ensemble pour affirmer unité et valeurs. 
Au coté du prefet Pierre Pouessel  Lorraine Acquier, adjointe au maire de Montpellier, de nombreuses personnalités ont signifié par leur présence leur volonté de lutter contre le racisme et l’antisémitisme : les députés Fanny Dombre Coste, Anne Yvonne Ledain,Virginie Rozières, le sénateur Maire Jean Pierre Grand, le recteur Armande Le Pellec Muller . Lorraine Acquier, adjointe au maire, s’est exprimée pour le Maire et président de la métropole Philippe Saurel , Hussein Bourghi  représentait Carole DELGA,  présidente de  Région ,  Michael Delafosse  représentait le président du Conseil départemental Kleber Mesquida.
 
Outre les élus, l’armée, la gendarmerie , l’université et le corps consulaire, la communauté musulmane a été fortement représentée à cette émouvante cérémonie.
 
La proximité de l’attentat de Nice a influé sur les propos des discours où, en plus de l’hommage aux victimes et de l’éloge aux justes, s’est invitée la réflexion sur la défense de nos valeurs. Après lecture du message de Joel Merguy par Michel Ibgui,  Perla Danan, s’est exprimée pour la délégation régionale du Crif, en appelant  les élus et décideurs locaux à la vigilance et à la fermeté et en attirant leur attention sur le laisser-faire et sur les petites dérives quotidiennes  qui hypothèquent le Vivre Ensemble. 

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.