Read in the news
|
Published on 20 October 2016

#Israël - Comment les Palestiniens célèbrent les terroristes en héros

Le terroriste Musbah Abu Sbeih passe pour un "héros" aux yeux de sa famille et de nombreux autres Palestiniens.

Ainsi agissent ces leaders palestiniens devant qui les européens sont en adoration

Publié sur le Gatestone Institute le 19 octobre 2016
 
Il est salué, a Gaza et à Ramallah, comme un "modèle", parce qu'un matin il a saisi un fusil d'assaut M-16 et s'est donné pour mission de tuer autant de Juifs qu'il était possible
 
La famille Abu Sbeih a proclamé à qui voulait l'entendre son « extrême fierté » des agissements de Musbah, leur fils âgé de 40 ans. Ainsi sont les Palestiniens quelle que soit leur position au sein de la société palestinienne. Les membres de la famille de Musbah Abu Sbeih, y compris ses parents et sa fille, se sont – et ont été - félicités sur tant de plateaux de télévision qu'il est impossible de recenser l'ensemble de leurs apparitions publiques. En signe de liesse, ils sont même allés jusqu'à distribuer des bonbons dans les rues pour célébrer une attaque terroriste qui a entraîné cette semaine, à Jérusalem, la mort d'une grand-mère de 60 ans et d'un policier de 29 ans.
 
Abu Sbeih est le dernier « héros » en date d'un grand nombre de Palestiniens, sans parler de sa famille. Il est salué comme un homme de « courage » et un « héros » parce qu'un matin, au réveil, il a saisi un fusil d'assaut M-16 et s'en est allé tuer autant de Juifs qu'il était possible. Sa mission a été « réussie » : il a tué deux juifs avant d'être lui-même descendu par des policiers.
 
Dans une vidéo testament, Abu Sbeih a déclaré que son attaque terroriste était acte de résistance contre les visites de juifs sur le Mont du Temple. Il a affirmé (à tort) que ces visites étaient partie prenante d'un plan israélien pour détruire la mosquée Al-Aqsa située précisément sur le Mont du Temple.
 
Hadj Amin al-Husseini, mufti de Jérusalem et ami de Hitler, a utilisé le premier cette fausse allégation, pour « justifier » une attaque contre les Juifs ; depuis, elle resurgit régulièrement avec la même efficacité.
 
Pour que tout soit clair, il il s'agit là d'un mensonge – aussi faux que la calomnie de Mahmoud Abbas, accusant Israël d'empoisonner l'eau et les puits des Palestiniens, une affabulation que, faute de preuve, le président de l'Autorité palestinienne (AP) a été contraint de rétracter.
 
Comme tous les Palestiniens qui ont mené ou tenté de mener des attaques terroristes au cours des douze derniers mois, Abu Sbeih prêtait l'oreille aux dirigeants palestiniens qui appelaient à agir pour que les juifs cessent de « profaner de leurs pieds sales » la Mosquée Al-Aqsa. Pendant des mois, ces appels ont été lancés, non seulement par les extrémistes du Hamas et du Djihad islamique, mais aussi par des dirigeants dits « modérés » tels que Mahmoud Abbas et sa faction du Fatah.
 
Ainsi agissent ces leaders palestiniens devant qui les européens sont en adoration.... Lire l'intégralité.

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.