News
|
Published on 1 March 2018

#Crif #Pourim - Le Crif souhaite une bonne fête de Pourim à ceux qui la célébrent

A vos masques, prêts, déguisez-vous !

Le Crif souhaite une très bonne fête de Pourim à ceux qui la célébrent !

A l'occasion de la fête de Pourim, le Crif vous a envoyé une newsletter spéciale un peu plus tôt aujourd'hui, la "newsletter déguisée" ! Vous la trouverez ICI.

La fête de Pourim 

La fête de Pourim est célébrée chaque année le 14ème jour du mois hébraïque de Adar (fin de l’hiver/début du printemps). Elle commémore le salut miraculeux du peuple juif dans l’ancien Empire perse du complot ourdi par Haman pour « détruire, exterminer et anéantir tous les juifs jeunes et vieux, enfants et femmes, en un seul jour. »

L’histoire en bref :

L’Empire perse du 4ème siècle avant l’ère commune s’étendait sur 127 pays et tous les Juifs en étaient les sujets. Après avoir fait exécuter son épouse, la reine Vashti, pour lui avoir désobéi, le roi Assuérus organisa un concours de beauté pour trouver une nouvelle reine. Une fille juive, Esther, trouva faveur à ses yeux et devint la reine – bien qu’elle refusât de divulguer quelle était sa nationalité.

Entre temps, l’antisémite Haman fut nommé premier ministre de l’Empire. Mordékhaï, le chef des Juifs (et le cousin d’Esther), défia l’ordre du roi en refusant de se prosterner devant Haman, qui portait l’effigie d’une idole sur sa poitrine. Celui-ci, exaspéré, convainquit le roi de promulguer un décret ordonnant l’extermination de tous les Juifs le 13ème jour de Adar – une date qui fut tirée au sort par Haman.

Mordékhaï galvanisa les Juifs et les convainquit de se repentir, de jeûner et de prier D.ieu. Pendant ce temps, Esther invita le roi et Haman à participer à un festin. Lors de ce festin, Esther révéla au roi son identité juive. Haman fut pendu, Mordékhaï fut nommé premier ministre à sa place et un nouveau décret fut promulgué, donnant au Juifs le droit de se défendre contre leurs ennemis.

Le 13ème jour de Adar, les Juifs prirent les armes et vainquirent leurs agresseurs, en tuant de nombreux. Le 14 Adar, il se reposèrent et célébrèrent leur victoire et le miracle de D.ieu. Dans la ville de Chouchane, il leur fallut un jour de plus pour atteindre la victoire.

Pourquoi est-ce appelé Pourim ?

Pourim signifie « sort » en persan ancien. La fête fut ainsi nommée parce que Haman avait tiré au sort pour déterminer le jour où il réaliserait son plan diabolique. Vous pouvez prononcer ce nom de plusieurs façons.

Les pratiques de Pourim :

  • Écouter la lecture de la Méguila (le Livre d’Esther), qui relate l’histoire du miracle de Pourim.
  • Donner des dons d’argent aux pauvres.
  • Envoyer des cadeaux de nourriture à ses amis.
  • Un joyeux festin de Pourim. 

Pourim est aussi la fête pendant laquelle on ne doit plus être capable de "distinguer le bien du mal". Ainsi, la consommation de vin et le port de costumes ont peu à peu pris une place très importante dans la célébration de Pourim, accentuant ainsi l’aspect festif de cet événement religieux. Les parades costumées qui sillonnent Tel Aviv sont si spectaculaires qu’elles sont parfois comparées au carnaval de Rio.

Sources : Site Internet du Beth Chabad et Le Monde des religions

A l'occasion de la fête de Pourim, le Crif vous a envoyé une newsletter spéciale un peu plus tôt aujourd'hui, la "newsletter déguisée" ! Vous la trouverez ICI.

 

Our social networks live

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.