Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lecture de Jean-Pierre Allali - Histoire secrète des forces de défense d'Israël, de Nir Cohen Fellinsky

13 September 2018 | 129 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Le 34ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 20 février 2019

Pages

Actualité

L'historien Laurent Joly publie un nouvel éclairage sur la collaboration de la France occupée à la déportation des juifs. Une œuvre magistrale.

Le Crif souhaite un prompt rétablissement à Jean-Pierre Allali suite à son récent accident et espère le retrouver très vite en pleine forme.

Jeudi 6 septembre s'est tenue la cérémonie d'échange des vœux entre les responsables de la Communauté juive, la Maire de Paris Anne Hidalgo et la présidente du Conseil régional d'Ile de France Valérie Pécresse.

Jeudi 26 juillet, j'ai écrit au Ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian afin de lui faire part de mon étonnement face à l'absence de mention d’Israël dans les déclarations du Quai d'Orsay suite à l'évacuation de casques blancs syriens.

Mercredi 25 juillet, j'ai adressé des courriers aux Présidents respectifs de la Fédération Française des Échecs et de la Fédération Française de Judo. L'objectif : mener à bien le combat pour l'égalité et contre la discrimination de toute nature.

Pages

 

 

HISTOIRE SECRETE DES FORCES DE DEFENSE D’ISRAËL - De la guerre d’indépendance aux guerres modernes, par Nir Cohen Fellinsky (*)

Plusieurs sujets intéressants sont abordés dans ce livre qui se penche sur la manière dont l’Israël en gestation a réussi, dès 1917, à jeter les bases d’une future armée. De la Hagana et de l’Irgoun, on passera à Tsahal, qui, jusqu’ici, domine ses adversaires grâce à une supériorité technologique.

Pour mettre en évidence la façon de procéder des dirigeants du yichouv pour recruter des candidats à l’alyah, la montée au pays d’Israël, l’auteur a choisi d’analyser la trajectoire d’un juif tunisien, Moché Yacoub Mimoun, originaire de la ville de Gabès, exemple même du propagandiste recruteur.

Remontant le temps, l’auteur revient aux destructions du Temple de Jérusalem, à la dispersion et à l’établissement, au fil des siècles, de communautés juives dans le monde entier. Et, pour ce qui est des Juifs tunisiens, ils se sont établis, notamment sur l’île de Djerba, où le patronyme Cohen est omniprésent, après la destruction du premier Temple en -586.      On raconte même que la Grande Synagogue dite de la Ghriba est bâtie sur une pierre, ramenée par des fuyards, du Temple de Jérusalem.

Après une synthèse de la position des Juifs dans le Coran et en terre d’islam, Nir Cohen Fellinsky revient sur le personnage de Mimoun, qui, formé à la yeshiva, profondément marqué par la Seconde Guerre mondiale et par l’occupation par les hordes nazies de la Tunisie pendant six mois, avec, en point d’orgue, la grande rafle de Tunis du 9 décembre 1942, se donna pour mission de persuader ses coreligionnaires de rejoindre la Palestine où l’Etat juif était en gestation. Selon l’auteur, ce sont des milliers de Juifs de Tunisie que Mimoun parviendra à envoyer en terre d’Israël, renforçant ainsi le futur Etat.

Intéressant.

Jean-Pierre Allali

(*) Editions Les Deux Carrés. Juillet 2017. Préface de Maître Daniel Fellous. 176 pages. 17 €.

 

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.