Marc Knobel

Historien. Directeur des Etudes au CRIF

Blog du Crif - Vegan, Plateau télé et "camp de la mort"

08 October 2018 | 442 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Lundi 20 novembre, j'ai rencontré le Président français Emmanuel Macron à Paris, accompagné d'une délégation du Congrès Juif Européen (EJC).

La semaine dernière, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) proposait dans sa newsletter et sur ses réseaux sociaux un contenu qui a fait polémique.

Mon discours prononcé au dîner du Crif Grenoble-Dauphiné, le 22 octobre 2017.

Mon discours à la cérémonie d'hommage aux Juifs engagés volontaires qui s'est tenue le 15 octobre 2017 au cimétière de Bagneux.

Pages

Actualité

Des 27 avril au 10 juin 2016, se tiendront les journées nationales des Mémoires de la traite de l’esclavage et de l’abolition.  Souvenons-nous.

Nouvelle erreur de casting - Au lendemain de l'émission Dialogues Citoyens, retour sur Marwen Belkaid, un invité pas comme les autres.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Marc Knobel's picture
Les femmes, Daech et le Djihad
|
19 November 2015
Catégorie : Actualité

« Une femme retranchée dans l’appartement, qui a activé son gilet explosif au début de l’assaut, est morte »

Vendredi soir en l'espace de moins d'une heure, la France a connu le plus grave attentat jamais perpétré sur son territoire. En l’espace d’une trentaine de minutes, des terroristes ont attaqué la capitale à 7 endroits avec une minutie et une détermination macabres. 129 morts, 350 blessés dont 100 dans un état très grave. Les chiffres donnent le tournis. Moins de 48 heures après cette nuit d’horreur, n’en déplaise à certains, il est juste le temps de pleurer.

Marc Knobel's picture
Des visages sur nos morts
|
14 November 2015
Catégorie : Actualité

Les réseaux sociaux se sont mobilisés pour retrouver les personnes portées disparues, ceux dont nous n’avions pas de nouvelles. Les Amis, les familles, les anonymes partagent descriptions, photos et espoir.

Virginie Guedj-Bellaïche's picture
#JeNaiPasPeur
|
14 October 2015
Catégorie : Actualité

8H30. Au moment où les employés de la mairie qui font la circulation rangent leurs gilets jaunes, dans les classes, les écoliers ouvrent livres et cahiers. Alors que les hommes sortent de l’office du matin, croisant ceux qui distribuent l’édition du jour du quotidien Israël Hayom, les lycéens patientent à l’arrêt de bus, smartphone en main. Si le rideau de fer des boutiques est encore fermé pour une demi-heure, le cafetier lui prépare déjà son 17e café afour. Voilà à quoi ressemble la vie matinale à Raanana, petite ville près de Tel-Aviv. Et puis hier, mardi, tout a basculé.

Il est temps d'affirmer haut et fort que les islamistes veulent tuer des juifs !

Pages

Plateau de Thierry Ardisson samedi soir du 6 octobre 2018, sur la chaîne C8. Il est question de souffrance animale. Mais le débat dérape dangereusement.

Ardisson - qui, aime faire du buzz et de l’audimat - a invité sur son plateau des représentants  Vegan et un éleveur. Il doit être question de la cause animale et des abattoirs. Le ton monte lorsqu’Alexandra Blanc, présidente de l’association Vegan Impact et Solveig Halloin, porte-parole de Boucherie abolition prennent la parole. Une altercation a rapidement lieu entre l’écrivain Yann Moix et ces dernières, lorsqu’elles affirment que les bouchers sont responsables d'un «génocide industriel.» Elles parlent aussi d' «Holocauste» envers les animaux. Bref à les entendre, le sort fait aux animaux dans les abattoirs serait comparable aux «camps de la mort», expression utilisée sur le plateau. Il faut arrêter le «génocide systématique» des animaux ». «Non mais attendez, vous n'allez pas comparer le massacre de millions de Juifs avec ça, c'est obscène», répond Yann Moix, menaçant plus tard de « quitter le plateau » tant il était agacé.

Dire l’horreur de certains abattoirs (ce qui est hélas, une réalité), ce n’est pas, ce ne devrait pas procéder de cette manière-là. Dire l’horreur de certains abattoirs, ce n’est pas se livrer à des comparaisons malsaines, ineptes, violentes, malveillantes, ignominieuses entre le sort qui avait été réservé à des millions d’individus dans les camps d’extermination nazis –par un régime totalitaire qui affichait, proclamait l’extermination et mettait en pratique une extermination méthodique et calculée de millions d’hommes, de femmes et d’enfants- avec les abattoirs.

Le mieux, faut-il le rappeler ici, est l’ennemi du bien. A comparer systématiquement, à relativiser ce faisant, on finit par se détourner d’une cause importante et honorable : celle de la souffrance animale.

Marc Knobel, historien et Directeur des Etudes au Crif

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.