Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lecture de Jean-Pierre Allali - L'aube obscure du 21ème siècle, de Nidra Poller

28 November 2018 | 139 vue(s)
Catégorie(s) :
France

INTERNATIONAL - Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats.
Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats. Rappelons à ce sujet qu'une campagne BDS -pour Boycott-Désinvestissement-Sanctions- tente de s'implanter en France, en incitant à boycotter les personnes et les produits provenant de ce pays. Expliquons.


Artcile publié dans le Huffinghton Post http://www.huffingtonpost.fr/marc-knobel/boycott-produits-israeliens_b_7...

Un entretien entre Marc Knobel et Michaël de Saint Cheron, philosophe des religions.

Marc Knobel livre une analyse de l'opinion publique à l'égard de l'antisémitisme et d'autres sujets (avant et après les attentats de Janvier 2015).

Franck Guillory, journaliste, auteur et réalisateur de documentaires s'est rendu à Auswithz en Avril dernier, il nous raconte son expérience et ses souvenirs dans un article publié sur son blog.

Compte-rendu d'un magnifique livre de Benjamin Stora qui raconte son enfance juive à Constantine.

 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme est comme une bête particulièrement enragée et puante. Il rôde, nous ne le savons que trop bien...

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

"Dites-moi que ce furent des cauchemars, que le monde s'améliore de jour en jour, que des flammes de lumière jaillissent en chaque point du globe."

Article paru dans le HuffinghtonPost.fr

Pages

 L'aube obscure du 21ème siècle, de Nidra Poller*

Juive américaine installée à Paris depuis 1972, Nidra Poller est l’auteur de plusieurs livres. Dans son dernier ouvrage, elle reprend les notes de son carnet de route, notes écrites entre 2000 et 2017.

Nidra Poller ne le cache pas : elle est exaspérée. Exaspérée par la violence antisémite, exaspérée par la montée de l’islamisme, exaspérée par une certaine détestation sans fondement de l’Etat d’Israël.

Le « cahier d’une honnête citoyenne » commence par l’Intifada Al-Aqsa en septembre-octobre 2000 et s’achève en 2017 avec, notamment, l’assassinat de Sarah Halimi. La dernière phrase du livre est, d’ailleurs, ainsi libellée : « Nous ne savons toujours pas si Kobili Traoré sera jugé pour son crime ».

Nidra Poller n’a pas sa langue dans sa poche et ne mâche pas ses mots. Ainsi à propos de l’argument généralement admis d’une Jérusalem trois fois sainte : « Les trois monothéismes ne sont pas nés de la cuisse de Jupiter en triplés simultanés, égaux en droit d’aînesse. C’est le judaïsme qui a investi Jérusalem d’une sens éternel que ni les peuples d’avant ni les peuples d’après n’ont pu déloger ». Ou encore, à propos des attentats répétitifs perpétrés par des Palestiniens : « Accusez les Israéliens de tout ce qu’on voudra, on n’arrivera jamais à soustraire les Palestiniens de la responsabilité de leur propre destin. Aucune attitude, aucune injustice, aucune politique, aucun conflit ne peut expliquer , je dis bien expliquer, le meurtre d’enfants dans leur lit ».

« Qui pourra taire le silence assourdissant de nos enfants, de nos parents arrachés du sein de la vie par la cruauté incarnée ? »

En un mot comme en cent, « Israël criminel », c’est « l’expression de base du cerveau reptilien ».

Une idée d’action de l’auteur paraît incroyable quand on connaît la récente actualité de l’utilisation de cerfs-volants incendiaires par les terroristes de Gaza. « Chaque Israélien devrait envoyer de l’autre côté du haut mur au moins cinq cerfs-volants. Des colombes bien entendu, mais pourquoi pas des poissons rouges, des papillons, des nœuds en dentelle rose, des sandwichs de falafel en soie peinte, des téléphones portables gonflables en PVC… » « Trois jours plus tard vous recommencerez. Cette fois-ci avec des ballons. De toutes les formes et multiples couleurs ». On sait de quelle manière les Palestiniens ont eu, eux-aussi, cette idée !

« Ce qui se joue au Proche-Orient, nous dit l’auteure, c’est la conquête djihadiste du 21ème siècle tenue en échec par un pays juif souverain qui refuse les conseils suicidaires prodigués par un ancien régime prénommé « la communauté internationale » ».

A découvrir sans tarder.

Jean-Pierre Allali

(*) Editions Autorship. U.S.A. Février 2018. 212 pages.

 

Our social networks live

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.