Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Antisémitisme : éveillons les consciences

18 February 2019 | 134 vue(s)
Catégorie(s) :
France

C’est l’histoire d’un mariage mixte raté. Un mariage entre une Juive et un Musulman, Julie et Sam. 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Stéphanie Dassa's picture
Hommage à Claude Hampel
|
14 November 2016
Catégorie : France

« Il y eut un soir et il y eut un matin » Genèse1 : 5

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Pages

Cette semaine a été marquée par les commémorations organisées à la mémoire du jeune llan Halimi (zal) enlevé, torturé et assassiné parce que Juif.

Il y a 13 ans, son calvaire nous mettait face à une effroyable réalité : en France, 60 ans après la Shoah l’antisémitisme pouvait tuer !

Ce choc, nous a fait prendre conscience de notre aveuglement. Ni la société française, ni nous-mêmes ne pouvions imaginer cette Horreur !

Preuve en est notre incapacité, à l’époque, de voir et de te reconnaître à travers l’assassinat du jeune Dj Selam (zal) qu’il s’agissait du premier crime antisémite.

13 ans plus tard, la liste des victimes de la haine antijuive s’est allongée. 

En France, depuis 2005, l’antisémitisme a fait 11 victimes, 11 innocents assassinés parce que Juifs.

En France, depuis 2005, l’antisémitisme avait pris un nouveau visage, celui du terrorisme islamique qui a semé la mort partout.

Ces dernières semaines, un autre visage de l’antisémitisme a fait son retour. Celui des nostalgiques du 3ème Reich et de la France pétainiste.

Les profanations, les tags et lettres anonymes se font de plus en plus nombreuses.

Les croix gammées et insultes ont repris force et vigueur. 

Après des slogans et banderoles vues dans les manifestations des gilets jaunes, la parole antisémite s’est libérée en toute impunité. Les amalgames, les vieux fantasmes et préjugés anti juifs, jusque-là refoulés, ont trouvé l’occasion de s’exprimer. 

Les antisémites, lâches, encore à ce jour protégés par l’anonymat, laissent libre en cours à leur détestation. 

Aujourd’hui, en France, 70 ans après la Shoah, 13 ans après Ilan Halimi, les mots : Sales juifs, Juden et des phrases telles que:  « juif vous allez griller », ont fait leur grand retour.

Cette situation réveille tant de souvenirs d’un passé que nous voulions et espérions révolu. 

Ces mots refont vivre chez nos aînés, tant de traumatismes enfouis mais toujours présents 

Les cicatrices de l’Histoire recommencent a saigné.

Les témoins des années noires expriment leur inquiétude. Pour eux, « sale juif » n’est pas un simple graffiti mais le signe que la bête immonde est déjà là. 

Ils se souviennent de l’incrédulité de leurs parents et de celle de leurs responsables communautaires face à  des paroles et des actes qui se multipliaient dans l’indifférence de tous. Aujourd’hui 70 ans après la Shoah, 13 ans après llan et après les attaques antisémites de ces dernières années, nous avons une lourde responsabilité !

Comment rassurer nos Anciens ?

Que dire à nos enfants ? 

Que leur dire face à ces deux antisémitismes qui tuent et peuvent encore tuer ?

L’antisémite habillé aux couleurs de l’antisionisme d’un côté, celui qui veut éliminer l’État juif et de l’autre, le vieil antisémitisme qui fait peau neuve. Tous deux ont la même détestation du Juif, vivant, debout et fier.

Nous sommes en droit de nous poser la question de savoir si un jour il ne s’uniront pas ?

À nos aînés, nous devons montrer que nous n’avons pas peur et qu’aujourd’hui la Vie des Juifs ne dépendra plus jamais des Autres !

À nos enfants, notre devoir est de les prévenir que le juif n’a pas le droit de s’endormir, ni même de s’assoupir. 

Il est la vigie de la société. Il doit éveiller les consciences et les appeler au combat !

Le juif de 2018 a ce devoir au nom de Tous les Siens.

À la différence d’un  passé encore trop proche, le juif n’est pas un orphelin des Nations, il a sa Terre.

Aujourd’hui, il a Israël ! 

Ce petit état lui est ouvert et l’attend comme une mère attend ses enfants. 

En ces temps perturbés, souvenons-nous de notre Histoire et engageons-nous dans tous les combats contre la Haine.

Certains se posent la question de savoir si il y a encore un avenir pour les juifs en France ? Il n’y a pas de réponse certaine mais souhaitons le.

Soyons fiers de ce que nous sommes soyons citoyens à part entière,  battons-nous pour les valeurs démocratiques et républicaines . 

Mais restons vigilants !

Ne dit-on pas qu’un juif a toujours une valise dans la tête ? La différence avec le temps passé est  qu’il sait aujourd’hui où il peut la poser.

Gil Taieb

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.