Read in the news
|
Published on 29 April 2019

France/Mémoire - Immortelle, Simone Veil : la vie et l'enfer dans les camps

Dix mois après sa "panthéonisation", Laure Adler consacre une série d'entretiens dans son émission de radio L'Heure bleue au parcours de Simone Veil, à ses engagements et aux enseignements qu'elle nous laisse aujourd'hui et pour l'avenir. Nous vous proposons de découvrir la série d'émissions de France Inter sur le sujet.

Publié le 23 avril sur FranceInter

 

Survivante de la Shoah, Simone Veil s'est imposée, à travers ses témoignages, comme un grand témoin de la déportation. Ce soir, Serge Klarsfeld, le féroce défenseur de la cause des déportés juifs en France nous parlera de cette grande dame.

Malgré la douleur, Simone Veil n'a jamais cherché à oublier cette période tragique de sa vie. Elle a, au contraire, tenté d'en cultiver la mémoire tout au long de son existence. Elle sera la première à livrer publiquement ses ressentis et son histoire. Elle gardera jusqu'à sa mort le numéro de matricule 78651, tatoué sur son bras gauche par les Allemands lors de sa déportation, signe du souvenir. 

Simone Veil fut la première présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah de 2001 à 2007 et présidente d'honneur jusqu'à sa mort. "J’ai le sentiment que le jour où je mourrai, c’est à la Shoah que je penserai" déclarait la survivante en 2009. 

Sa rencontre avec Serge Klarseld eut lieu un jour de 1978, où elle le reçoit au ministère de la santé. L'avocat et historien venait de publier "le Mémorial de la déportation des juifs de France", un livre qui recense, convoi par convoi, les noms, prénoms, date et lieu de naissance de chacun des 76 000 déportés juifs de France. C’est ainsi qu'il lui apprend le sort de son père et de son frère morts en déportation.

Pour Serge Klarsfeld, président de l’association des Fils et filles de déportés juifs de France :

"Simone Veil a sans doute fait partie de ceux qui ont puisé dans la Shoah une incroyable énergie".

 

Références

Extraits des chapitres : La nasse et L’enfer lus par Sandrine Bonnaire dans "Une Vie" une autobiographie publiée en 2007 chez Stock et en livre de Poche en 2009.

Archives : 

  • Archive Ina du 4 mars 1947 : Simone Veil à propos de sa déportation 

  • Archive Ina du 14 décembre 1999 : Simone Veil à propos de son sentiment de révolte 

Générique Veridis Quo des Daft Punk 


Les références


L'équipe

 

Our social networks live

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.