Read in the news
|
Published on 11 July 2019

Terrorisme - L’Autorité palestinienne double le salaire de l'assassin des trois adolescents israéliens

L'Autorité palestinienne a doublé aujourd'hui le paiement mensuel versé au terroriste responsable de l'enlèvement et du meurtre de Gilad Shaar, Eyal Yifrach et Naftali Frenkel en 2014.

Publié le 11 juillet dans le Jerusalem Post sous le titre PA DOUBLES PAY-FOR-SLAY SALARY TO MURDERER OF 3 ISRAELI TEENAGERS

Traduction proposée par le Crif

À compter d'aujourd'hui, cinq ans après l'arrestation de Husam Al-Qawasmi le 11 juillet 2014, le terroriste recevra 4 000 NIS au lieu de 2 000 NIS par mois, selon l'échelle de rémunération standard de l'Autorité palestinienne. Le salaire mensuel d'un prisonnier augmente en effet en fonction du temps passé en prison.

"Ayant personnellement traité les poursuites contre Al-Qawasmi et vu le mal qu'il représente, il m'est incompréhensible que l'Autorité palestinienne paie quoi que ce soit à cet assassin", a déclaré Maurice Hirsch, responsable des stratégies juridiques à Palestinian Media Watch (PMW). "L’Autorité palestinienne paie chaque jour des millions de shekels aux terroristes. Pour l'AP, peu importe que vous apparteniez au Hamas, au Jihad Islamique Palestinien ou au Fatah ; si vous avez assassiné des enfants, des femmes ou des personnes âgées. Ce qui est important, c’est que vous ayez participé au terrorisme contre Israël et les Israéliens."

L’Autorité palestinienne applique depuis longtemps une politique de "paiement pour massacre" consistant à verser un salaire mensuel aux prisonniers terroristes et aux familles de ces terroristes qui ont été tués sur le fait ou lors de leur arrestation. En février, Israël a mis en œuvre la loi "Pay-for-Slay", qui stipule que l'État doit déduire et geler le montant que l'Autorité palestinienne verse en salaires aux terroristes emprisonnés et aux familles de "martyrs" aux impôts versés à l'Autorité palestinienne. La loi a été adoptée en juillet dernier et sa mise en œuvre a été approuvée par le cabinet de sécurité israélien cette année. En 2019, le cabinet retient environ 138 millions de dollars. 

Néanmoins, en raison de l'adoption de la loi de 2004 sur les prisonniers et les prisonniers libérés de l'Autorité palestinienne, le gouvernement a continué de payer ces prisonniers. 

Selon PMW, Al-Qawasmi aurait reçu environ 98 000 NIS depuis son arrestation.

L’Autorité palestinienne verse également des indemnités mensuelles aux familles de deux terroristes morts qui ont également participé à l’enlèvement et au meurtre des trois garçons, Marwan Al-Qawasmi et Amer Abu Aisheh. Ils ont été tués lors d'un échange de coups de feu avec les forces de sécurité israéliennes lorsqu'ils ont résisté à leur arrestation. Comme ils étaient mariés et avaient des enfants, leur famille reçoit respectivement 2 000 NIS et 2 400 NIS par mois.

 

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.