Read in the news
|
Published on 30 August 2019

Israël - Netanyahou répond aux menaces du Hezbollah et met en garde l'Iran

Pour la deuxième fois en 24 heures, le Premier ministre israélien a lancé une mise en garde à l'Iran et à son allié libanais, le Hezbollah. La tension est montée ce week-end après des bombardements revendiqués par Israël en Syrie et une opération imputée au pays au Liban.

Publié le dans RFI

« Prenez garde à ce que vous dites et surtout à ce que vous faîtes », a déclaré Benyamin Netanyahu ce mardi en réponse au discours de Hassan Nasrallah. Le chef du Hezbollah avait dit dimanche à l'armée et aux civils israéliens de se préparer à des représailles.

"Le Premier ministre Benjamin Netanyahu: J’ai entendu les remarques de Nasrallah. Je suggère à Nasrallah de se calmer. Il sait très bien que l'État d'Israël sait comment se défendre et comment faire payer ses ennemis."

C'est la seconde fois en moins de 24 heures que le chef du gouvernement s'adresse au Hezbollah et à son allié iranien.

Dans une vidéo diffusée lundi soir, il avait déjà lancé une première mise en garde : « L'Iran travaille sur un front large pour perpétrer des attaques terroristes meurtrières contre l'État d'Israël. Israël continuera de défendre sa sécurité quelle que soit la manière nécessaire. J'appelle la communauté internationale à agir immédiatement afin que l'Iran cesse ces attaques. »

Le ton était solennel, Benyamin Netanyahu voulait afficher sa fermeté. Mais l'adresse était aussi une réponse à l'annonce d'une possible rencontre entre les présidents américain et iranien.

Le plus grand succès diplomatique du Premier ministre israélien fut d'obtenir le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. Il veut empêcher qu'une éventuelle désescalade entre les deux pays ne se fasse au détriment des intérêts de son pays.

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.