Read in the news
|
Published on 11 February 2020

Stop Boycott - Une université allemande accueille un événement pro-BDS dont l'intervenant est ouvertement antisémite

L'Université Humboldt de Berlin devrait accueillir mercredi un événement avec un universitaire pro-BDS qui, selon les critiques, est ouvertement antisémite et milite activement pour la délégitimation d'Israël.

Publié le 11 février dans le Jerusalem Post sous le titre German university hosts pro-BDS event with alleged antisemite

Résumé et traduction proposés par le Crif

Le porte-parole auprès des médias de l'Université Humboldt, Hans-Christoph Keller, prévoit de modérer le panel intitulé "Qui est antisémite - une clarification philosophique du concept". 

Hans-Christoph Keller a déclaré au Jerusalem Post que l'événement avec Georg Meggle était prévu "depuis plusieurs semaines". Hans-Christoph Keller a expliqué avoir besoin de plus de temps pour répondre aux questions du Jerusalem Post et notamment aux allégations selon lesquelles l'université Humbolt attise l'antisémitisme moderne. Le Jerusalem Post a également rappelé à Hans-Christoph Keller que l'université viole l'ordre exécutif anti-BDS du maire de Berlin, déclarant qu'il était interdit aux institutions publiques de fournir un espace d'expression au BDS. Précisons que l'Université Humboldt reçoit des fonds publics.

L'auteur juif néerlandais Leon de Winter a déclaré au Jerusalem Post en 2011 que dans le livre de Georg Meyer sur la «fin du judaïsme», il a écrit que "«l'altérité» des Juifs, comme leurs règles alimentaires, a causé l'antipathie de milliers de personnes, il y a des années."

Alors que l'on assiste à une montée de l'antisémitisme et de la violence contre les Juifs à Berlin, le représentant de la lutte contre l'antisémitisme pour la communauté juive de Berlin, Sigmount A. Königsberg, a déclaré au Jerusalem Post à propos de Georg Meggle et de l'événement à l'univeristé Humbolt : "Il est clair que celui qui deteste les Juifs aujourd'hui ne dit plus qu'il est antisémite. Au contraire, il laisse libre cours à son antisémitisme, et se fait appeller l«antisioniste» ou «critique d’Israël."

 

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.