Read in the news
|
Published on 22 June 2020

Europe/Mémoire - Dans une gare allemande, un mémorial unique dédié aux Juifs déportés

Sur le quai, des bagages - et leurs propriétaires invisibles - se tiennent devant la gare principale. A proximité se trouvent des stèles d'information et des photos historiques.

Photo : le mémorial de Wurtzburg, en Allemagne (Karl-Josef Hildenbrand/picture alliance via Getty Images)

Publié le dans The Jerusalem Post sous le titre German train station memorial dedicated to Jews deported to their death

Traduction proposée par le Crif

Il y a 80 ans, le dernier train de Juifs conduits vers la mort partait de la gare principale de Wurtzburg. Aujourd'hui, un mémorial à ceux qui ont péri a été érigé dans la ville allemande.

Le mémorial, conçu par l'artiste Matthias Braun, présente une collection de valises, sacs à dos et matériel de voyage en pierre, céramique et autres matériaux.
 
Les bagages - et leurs propriétaires invisibles - se tiennent sur la quai, devant la gare principale. A proximité se trouvent des stèles d'information et des photos historiques.
Modernité oblige, il ets possible de scanner des "QR codes" sur les bagages pour en savoir plus sur la population juive et l'histoire des villes depuis lesquelles des dizaines d'innoncents ont été envoyés vers le camp de concentration de Theresienstadt.
 
Chaque valise sculptée a d'ailleurs une réplique identique dans l'une de ces villes.
 
Josef Schuster, président du Conseil central des Juifs d'Allemagne et résident de Wurzburg, a déclaré au principal hebdomadaire juif d'Allemagne, la Juedische Allgemeine, que le mémorial était probablement le premier en Allemagne à exister "sur le lieu même du souvenir"
 
La dernière grande déportation de la gare de Wurzburg a eu lieu en juin 1943.
Avant la Shoah, la région de Basse-Franconie aurait connue la plus forte densité de population des communautés juives d'Allemagne. Entre 1941 et 1944, quelque 2069 Juifs de la région ont été déportés à Theresienstadt.
 
Pour le projet mémorial, les artistes locaux ont été invités à créer un bagage symbolique dans les 109 villes de Basse-Franconie dans lesquelles étaient établies les  communautés juives d'avant-guerre. Jusqu'à présent, 69 villes ont participé.
 
L'une des valises représentées ne fait référence à aucune ville particulière. Elle est ouverte et contient le poème "Little Ruth" du poète israélien Yehuda Amichai, dont la famille a fui l'Allemagne dans les années 1930. Le verset est dédié à son amie d'enfance Ruth Hanover, assassinée dans le camp d'extermination de Sobibor, en Pologne.
 
Un autre élément important du mémorial est un projet éducatif, lancé en 2018, qui se concentre sur les leçons à tirer de l'histoire.
 
En raison de mesures de distanciation sociale, seules 50 personnes ont assisté à la cérémonie d'inauguration - la limite légale pour l'instant. Elle a cependant été diffusée en direct sur le site Web des initiateurs du projet, DenkOrt Deportationen.

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.