Read in the news
|
Published on 23 June 2020

L'article de presse que vous avez le plus lu cette semaine

"Que sont venus faire ces 'Sales Juifs' dans une manifestation contre le racisme ?", s’est étonné Philippe Meyer, Président du B'nai B'rith France.

Cet article avait été publié dans le newsletter du  23 juin 2020. Il est l'article de presse que vous avez le plus lu cette semaine. 

France - "Sales Juifs" à Paris : une association porte plainte

Publié le 21 juin sur le site de i24news

Philippe Meyer, président du B'nai B'rith France, s’est confié à i24NEWS après avoir porté plainte jeudi contre "les individus ayant crié 'Sales Juifs'" lors de la manifestation anti-racisme qui s’est déroulée le samedi 13 juin à Paris.

Au cours de cet événement, Israël avait été pointé du doigt et des drapeaux palestiniens avaient même été brandis dans la foule.

"Dans le passé, les slogans anti-juifs ont précédé des passages à l’acte"

"Que sont venus faire ces 'Sales Juifs' et ces banderoles ouvertement antisionistes dans une manifestation contre le racisme ?", s’est étonné M. Meyer.

"Pour certains, la lutte contre le racisme justifie et légitime la haine antisémite. Ils reprennent ainsi à leur compte cette recherche du bouc émissaire qu'ils condamnent lorsqu'ils se sentent directement concernés, mais qu'ils pratiquent librement lorsqu'il s’agit des Juifs", a-t-il déploré.

"Tous ceux qui, par amalgame et par calcul, exploitent la haine raciste qu'ils dénoncent pour diffuser leur haine antisémite, portent une très lourde responsabilité dans la sécurité à venir des Français Juifs."

"Il faut retenir les leçons du passé où les slogans anti-juifs avaient précédé des passages à l’acte aux conséquences tragiques", a rappelé le président du B'nai B'rith, en faisant référence aux affaires Sarah Halimi et Mireille Knoll, mais également à l'attentat de l'Hyper Cacher.

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.