Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - En attendant un sursaut du bon droit et du bon sens

26 June 2020 | 83 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Il y a six ans (ndlr. : cet article a été rédigé en mars 2018), en mars 2012, à Montauban et Toulouse, sept vies ont été fauchées par un terroriste islamique, donc je me refuse à rappeler le nom.

Le 33ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 7 mars 2018.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Dina Porat, Le Juif qui savait Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d’Abba Kovner, 1918-1987.

La première djihadiste française capturée à Mossoul par les forces irakiennes en juillet 2017, Mélina Boughedir, a été condamnée, lundi 19 février, à sept mois de prison pour l’entrée illégale en Irak. La cour pénale de Bagdad a ordonné la remise en liberté et l’expulsion en France de la jeune femme de 27 ans, sa peine étant couverte par sa détention préventive, rapporte Le Monde du 19 février. Qui sont ces femmes désintégrées, déstructurées et aveuglées par la propagande développée par les djihadistes et qui ont été des proies faciles. C'est ainsi qu'elles se sont déshumanisées et ont participé à cette orgie barbare et moyenâgeuse qu’est le djihadisme.

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Pages

Actualité

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Des 27 avril au 10 juin 2016, se tiendront les journées nationales des Mémoires de la traite de l’esclavage et de l’abolition.  Souvenons-nous.

Nouvelle erreur de casting - Au lendemain de l'émission Dialogues Citoyens, retour sur Marwen Belkaid, un invité pas comme les autres.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Marc Knobel's picture
Les femmes, Daech et le Djihad
|
19 November 2015
Catégorie : Actualité

« Une femme retranchée dans l’appartement, qui a activé son gilet explosif au début de l’assaut, est morte »

Vendredi soir en l'espace de moins d'une heure, la France a connu le plus grave attentat jamais perpétré sur son territoire. En l’espace d’une trentaine de minutes, des terroristes ont attaqué la capitale à 7 endroits avec une minutie et une détermination macabres. 129 morts, 350 blessés dont 100 dans un état très grave. Les chiffres donnent le tournis. Moins de 48 heures après cette nuit d’horreur, n’en déplaise à certains, il est juste le temps de pleurer.

Pages

J’aimerais aborder 2 thèmes qui ne peuvent que nous interpeller.

Le premier est lié à la situation sanitaire que nous avons vécu et surtout aux précautions que nous devons prendre afin de lutter ensemble contre ce virus qui menace toujours. Sans vouloir revenir sur les manquements ou erreurs d’appréciation que nous avons vécus, il est essentiel, au lendemain du déconfinement, de rester conscients de notre responsabilité collective dans la lutte contre une nouvelle séquence de contamination massive.

Les jours d’été sont là et notre désir légitime de reprendre le cours normal de la vie ne doit pas nous faire oublier l’importance des gestes barrières essentiels et le port du masque lors de nos déplacements et rencontres d’un public en nombre. Se laver les mains et éviter les contacts directs restent et demeurent les seuls moyens dont nous disposons afin d’éviter le pire.

Alors, tout en reprenant le chemin de nos bureaux, restaurants, cafés, cinémas ou rencontres avec nos amis et nos proches, n’oublions pas cet ennemi qui nous a fait tant de mal et tous ceux et celles qui en ont été les victimes. Continuez de vous protéger.

Le second sujet que je souhaite aborder est sur le thème de la confiance.

Depuis quelques temps, nous avons régulièrement des informations qui nous troublent quant à l’indépendance de certains corps essentiels de notre société. L’indépendance de la justice par exemple et les dernières révélations sur les affaires Fillon, Sarkozy et autres dossiers ne peuvent nous laisser sans interrogations. Sans parler du fond de ces affaires que seule la justice tranchera, il est plus qu’inquiétant de voir que les procédures ont été entachée. Dans les temps troubles que nous vivons, ce genre de doutes ne font que renforcer le populisme qui attend chaque faux pas de la démocratie.

Parmi ces derniers faux pas, je ne peux passer sous silence les lamentables décisions qui permettent encore à ce jour à des Soral et Dieudonné d’échapper à la prison malgré les condamnations répétées pour leur antisémitisme viscéral. 

Comme pour la loi sur la haine sur Internet, la liberté d’expression a été arborée en bouclier par les défenseurs de ces deux personnages immondes et leur permet encore d’échapper à leur mise hors d’état de nuire.

Aujourd’hui encore, ces deux antisémites vont pouvoir diffuser leur venin en toute impunité.

 

Optimiste de nature, je suis certain qu’un sursaut du bon droit et du bon sens aura lieu et que demain sera meilleur. 

Demain dépend de nous ! 

Je vous souhaite à tous une bonne santé et de bonnes vacances. Prenez des forces car les combats ne manqueront pas. 

 

Gil Taieb

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs - 

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.