News
|
Published on 26 June 2020

L'info qu'il ne fallait surtout pas manquer - Parlons peu, parlons falafels

Toutes les semaines, le Crif vous propose la rubrique "L'info qu'il ne fallait surtout pas manquer". Cette info, vous l'aurez compris, c'est LA petite pépite de la semaine. Cette semaine, ce qu'il ne fallait surtout pas manquer, c'est...

... Parlons peu, parlons falafels

Cette semaine, pas de Journée internationale ou de fun fact d'actualité, mais un sujet intemporel et ô combien sérieux : les falafels. Oui, c'est de ces petites boulettes  frites de pois chiches, celles qui donnent envie à plus d’un de se retrouver rue des Rosiers ou dans le Shouk HaCarmel de Tel Aviv, que nous voulons parler aujourd'hui.

Pourquoi ? Et pourquoi pas !

Aux origines du monde (du falafel) :

L’origine d’abord, qui peut susciter des débats encore plus enflammés que ceux sur le conflit israélo palestinien. Egypte ? Palestine ? Liban ? Voire même inventé en Inde et ramené au Moyen-Orient par les marchands turcs ? Une théorie dit également que le plat a été inventé en Egypte il y a environ 1 000 ans par les chrétiens coptes, qui l’ont mangé en remplacement de la viande pendant le carême. La recette aurait ensuite dépassé les frontières en s’exportant depuis la ville portuaire d’Alexandrie. La vérité c’est que personne ne le sait vraiment.

Il y a néanmoins une chose dont on est certains : le sandwich pita tel que nous le connaissons a été importé en Israël par les Yéménites, arrivés avec l’opération « Magic Carpet » en 1949 et 1950. Lors de cette opération, 50 000 juifs yéménites sont arrivés en Israël, et parmi eux des commerçants ont ouvert des échoppes de falafel, servis dans une pita.

 

Le sandwich falafel, calorique ou pas ?

Si l’on parle du sandwich de la fameuse échoppe devenue au fil des années grande salle de restaurant et file interminable d’habitués et touristes de la rue des Rosiers… alors la réponse est que le plus « dramatique » pour ce sandwich sera l’aubergine frite insérée dans la pita, ajoutant ainsi une bonne dose de gras. Néanmoins, quoi que l’on puisse en penser, les experts sont formels, le sandwich pita falafel n’est pas « si calorique » que cela. Une pita, de la tehina, des légumes (non frits) comme du chou, des tomates et du concombre, une cuillérée de houmous et pour ceux qui aiment une dose de piquant… vous voilà rassasiés pour environ 500 calories, soit deux tiers de moins qu’une pizza.

 

Et la recette ?

Rien de plus simple : faites tremper des pois chiches secs et des fèves séchées toute la nuit (si vous en trouvez), mixez le tout le matin avec des herbes, de l’oignon, de l’ail et des épices, ajoutez un peu d’eau gazeuse (ou de bicarbonate) pour les rendre plus aériens, formez les boulettes puis faites-les frire ou cuire au four.

Un jeu d’enfant ! On attend vos photos !

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.