News
|
Published on 30 June 2020

Editorial de Francis Kalifat - Le Crif accueille avec satisfaction la fermeture de la chaîne YouTube de Dieudonné

"Dieudonné lançait - via ses vidéos publiées sur YouTube - son poison antisémite. Il injuriait ou diffamait gravement et se vautrait dans la grossièreté, tout en jouant allègrement de la moquerie et du ridicule, de la caricature souvent obscène en dressant son misérable répertoire."

L'annonce, par la plateforme vidéo de Google, de la fermeture (enfin !) de  la chaîne YouTube de Dieudonné M’Bala M’Bala est à saluer.

C’est en ces termes, et par un communiqué de presse, que YouTube explique sa décision : « Après avoir mis à jour nos règlements pour mieux résoudre la question des contenus suprématistes, nous avons assisté à une multiplication par cinq du nombre de vidéos retirées et nous avons mis fin à plus de 25.000 chaînes pour violation de nos règles sur les discours de haine  ». Cette fermeture intervient quelques heures après celle d'autres comptes de personnalités racistes ou antisémites, aux Etats-Unis, accusées de propager des discours de haine. 

En France, c'est sur la chaîne YouTube « Dieudonné officiel », ouverte en 2015, que 550 vidéos de Dieudonné ont été mises en ligne. Comptant plus de 450.000 abonnés, ces vidéos classées par ordre chronologique comptabilisaient pour certaines plus d’un million de vues.

 

"Cela fait de nombreuses années que le Crif combat et dénonce les agissements délictueux et les provocations réitérées de ce multirécidiviste de la haine."

 

En cinq à dix minutes, Dieudonné lançait - via ses vidéos publiées sur YouTube - son poison antisémite. Il injuriait ou diffamait gravement (notamment le Crif) et se vautrait dans la grossièreté, tout en jouant allègrement de la moquerie et du ridicule, de la caricature souvent obscène en dressant son misérable répertoire. Dieudonné connaît les transgressions, il sait ce que son public aime, il sait attiser et appâter, courtiser ses fans. 

Cela fait de nombreuses années que le Crif combat et dénonce les agissements délictueux et les provocations réitérées de ce multirécidiviste de la haine. Les  procès intentés contre Dieudonné, se sont souvent soldés  par des condamnations pour incitation à la haine raciale. Je ne rendrai pas compte ici de ces procédures judiciaires, tant elles sont nombreuses. Comme l’a rappelé un magistrat, lors d’une audience, le casier judiciaire de Dieudonné M’Bala M’Bala est très chargé, tout comme d’alleurs celui d'Alain Soral.

Cela fait également de nombreuses années que le Crif mène campagne contre l’ignominieuse vulgarisation du négationnisme et de l’antisémitisme par Dieudonné et d’autres, notamment via les vidéos publiées sur sa chaîne officielle YouTube. Plus généralement, cela fait longtemps que le Crif alerte et s’alarme, avec d’autres,  de cet antisémitisme virtuel au quotidien tout en dénonçant l’accroissement régulier des crimes et délits à caractère antisémite et l’apparition d’un nouvel antisémitisme se parant d’antisionisme.

C’est  pour quantifier et analyser ces contenus antisémites que j’ai décidé de de mettre en place un Observatoire de l’antisémitisme en ligne qui a rendu ses premiers résultats en février 2020.

Si il accueille avec satisfaction la fermeture de la chaîne YouTube de Dieudonné, le Crif attend aussi de la plateforme comme de toutes les autres qu’elles poursuivent ce travail d'assainissement du Net en supprimant les  contenus et les chaînes antisémites, racistes, homophobes, négationnistes et islamistes qui y pullulent. Nous restons vigilants et intransigeants.

Le racisme, l’antisémitisme, l'homophobie et les discours de haine n’ont pas leur place sur Internet.

Le combat continue.                                        

Francis Kalifat, Président du Crif

 

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.