Read in the news
|
Published on 17 July 2020

France - Mont-de-Marsan : le chef de cabinet du maire mis à pied pour des tweets à caractère antisémite

Ce jeudi, le chef de cabinet du maire de Mont-de-Marsan, Titouan Bernard, a été mis à pied à cause de tweets à caractère antisémite publiés en 2015. Le jeune chef de cabinet de 23 ans se défend : "C'est une erreur de jeunesse".

Publié le 16 juillet sur le site de France Bleu

Des vieux tweets qui remontent à la surface, et qui coûtent très cher...  Jeudi, le chef de cabinet du maire de Mont-de-Marsan a été mis à pied à cause de tweets à caractère antisémite. Titouan Bernard avait publié, il y a 5 ans, en 2015, des propos jugés racistes sur twitter. Des tweets en soutien très clairs à Dieudonné, l'humoriste alors interdit de spectacle pour incitation à la haine. Ce jeudi, le jeune chef de cabinet de 23 ans se défend : "C'est une erreur de jeunesse."

Des tweets retrouvés par la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme

Tout commence par des alertes lancées à la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme. Des alertes concernant des tweets postés il y a plus de 5 ans par le chef de cabinet de Charles Dayot, maire de Mont-de-Marsan. Dans ces tweets, Titouan Bernard, alors âgé d'à peine 18 ans, expose clairement son soutien à l'humoriste Dieudonné, et son accord avec ses propos jugés "antisémites". L'humoriste est alors interdit de spectacle, par une ordonnance du Conseil d’État.

La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme, la Licra, appelle dès mercredi soir le maire de Mont-de-Marsan pour le prévenir de ces tweets, qu'elle juge antisémites et racistes. La Licra contacte aussi le premier intéressé, Titouan Bernard. Dès le jeudi matin, ce dernier est mis à pied par Charles Dayot, qui dit "tomber des nues" : "C'est pour moi un coup de massue. C'est totalement à l'inverse de mon histoire, de ma culture et de mes valeurs personnelles. Ces propos et ces parutions de l'époque, dont je n'avais absolument pas connaissance, sont absolument inacceptables, donc il n'y a aucune ambiguïté dans ma prise de décision."

Une erreur de jeunesse, selon le jeune chef de cabinet

En contact lui aussi avec la Licra, Titouan Bernard supprime ces anciens tweets en question. Mais trop tard, un compte tweeter "Fallait pas supprimer" les avait sauvegardé et les publie dans la foulée. Dès le jeudi matin, le chef de cabinet est mis à pied. C'est la douche froide pour ce jeune chef de cabinet de 23 ans : "Je n'avais aucun souvenir de ces tweets, cette période est vraiment loin pour moi. J'étais en recherche de cause. Quand on est jeune on aime ceux qui sortent du moule, et Dieudonné était à cette époque là la personne qui allait à contre courant. Quelque part ça me donnait une raison de militer pour quelque chose. J'analyse vraiment ça comme une erreur de jeunesse."

Des propos inacceptables pour la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme

Pour la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme, ces propos ne sont pas acceptables de la part d'un homme politique. Stéphane Nivet, le délégué général de la Licra, a tenu à prévenir le maire dès qu'il a découvert ces anciens tweets : "Il s'agissait de tweets qui faisaient l'apologie de Dieudonné, et qui reprenaient un certain nombre de motifs antisémites sous couvert d'antisionisme. Cela posait évidement un problème d'ordre politique dans la mesure où l'intéressé occupe des fonctions publiques auprès d'un élu."

Fabien Lainé, député de la première circonscription des Landes réagit dans la foulée : "C’est sans appel que je condamne les propos de nature raciste, antisémite et sexiste du chef de cabinet du Maire de Mont-de-Marsan, Titouan Bernard. Charles Dayot a pris la seule décision qui s’imposait, la mise à pied immédiate préalable au licenciement pour faute grave."

 

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.