Sophie Taïeb

Bloggueuse et rédactrice

Les chroniques culinaires - Les livres indispensables de cuisine juive à (se faire) offrir cet été

30 July 2020 | 243 vue(s)
Catégorie(s) :
Opinion

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Depuis des années, l’historien Marc Knobel a de salutaires obsessions et une puissante détermination. L’une de ses salutaires obsessions, sur laquelle il a beaucoup travaillé et mené de profondes recherches, est cette diffusion sans frontières, sans retenues et sans toujours grandes oppositions, des haines multi-formes qui s’entretiennent.

Pour comprendre cet accord entre l’Iran et les grandes puissances sous la direction stratégique des USA, il faut essayer de comprendre la nouvelle politique internationale de l’administration américaine

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

Tout le monde n’a pas eu la chance de grandir en passant beaucoup de temps en cuisine à apprendre auprès des anciens.

Nous sommes ainsi nombreux à avoir toujours la même réponse quand on demande une recette : « Alors c’est très facile, tu prends un peu de sucre, un peu de farine »… le un peu étant l’unité de mesure de toutes les Jewish mamas du monde.

Heureusement, la cuisine juive et la cuisine israélienne sont particulièrement bien documentées, et l’on peut retrouver dans quelques ouvrages les recettes d’antan, transmises à l’oral pendant de génération en génération.

Par ailleurs, depuis quelques années, la cuisine israélienne est de toutes les capitales : sa fraicheur, ses épices et ses mélanges de saveurs (elle est née et évolue du fait des mélanges de cultures) ont séduit les gourmands du monde entier.

Voici donc une sélection d’ouvrages que nous vous recommandons pour (re) découvrir les recettes d’antan, et apprendre à cuisiner comme les chefs israéliens les plus branchés.

La cuisine juive tunisienne de mère en fille, d’Andrée Zana Murat

Outil essentiel, ce livre a un ton propre à la cuisine tunisienne : chaleureux, généreux, et gourmand. Andrée Zana Murat est la mère juive tunisienne de toutes celles et tous ceux qui n’en ont pas eue. Nous vous recommandons chaudement ce livre qui vous dévoilera tous les secrets de cette cuisine souvent sous évaluée et pourtant si savoureuse !

 

Le livre de la cuisine juive, de Clauria Roden

Il y a « La Bible », et il y a la Bible de la cuisine juive. Ce livre de Claudia Roden est l’ouvrage ultime pour tout connaître de la cuisine juive, qu’elle soit sépharade, ashkénaze, orientale… Toutes les recettes sont là, et elles sont particulièrement bien expliquées. Ce livre est l’occasion de trouver d’autres versions des recettes que vous connaissez déjà, et d’explorer les recettes de toutes les cuisines juives du monde entier.

 

La cuisine juive expliquée à mon ami goy, par Nathalie Uffner et Sébastien Minustru

On ADORE ce livre, un vrai coup de cœur. Nathalie prend par la main son ami Sébastien et lui explique tous les secrets de la cuisine juive. Ce livre est drôle, documenté, donne envie de cuisiner, de partager… et de tout goûter. A s’offrir ou à offrir à « un ami goy » !