News
|
Published on 27 January 2021

Conversations du Crif/WeRemember - Le Crif en Conversation avec ... Karel Fracapane

En 2021, le Crif continue de vous proposer ses "Conversations" autour de ses thématiques de réflexions et d’actions. La treizième Conversation du Crif a eu lieu hier avec Karel Fracapane et avait pour thème "Le 27 janvier : Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste". Si vous l'avez manquée, voici le replay !

Le Crif en conversation avec... Karel Fracapane

 

Revivez la treizième Conversation du Crif ! Karel Fracapane est directeur de projets et de programmes à l'UNESCO. Il travaille notamment sur les sujets liés à l'éducation. Il a été interrogé par Marie-Sarah Seeberger, responsable de la communication digitale du Crif.

 

 "Le 27 janvier : Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste"

Chaque année, le 27 janvier, le monde commémore la Journée internationale pour les victimes de la Shoah. Cette année correspond au 76ème anniversaire de la libération du camp de concentration et d'extermination Auschwitz-Birkenau par les troupes soviétiques.

En 1944, l'Armée rouge est à 200 kilomètres d'Auschwitz. Les autorités nazies envisagent alors la liquidation du camp en cas de nouvelles victoires soviétiques, ainsi que cela avait déjà été fait pour les autres centres d'extermination situés plus à l'Est.

Après l'été 1944, le camp se dépeuple progressivement. Les détenus évacués sont soit employés dans des usines d'armement situées plus à l'intérieur du Reich (principalement des Polonais et Soviétiques), soit, dans le cadre des marches et des transports de la mort, conduits vers d'autres camps de concentration. Le 17 janvier 1945 a lieu le dernier appel général. Y sont présents 67 000 déportés dont 31 800 à Auschwitz I et II et 35 100 dans les camps auxiliaires dépendant de Monowitz. La marche de la mort d'Auschwitz à Loslau, endurée par des détenus épuisés, sans manger ou presque, dans un froid glacial, est responsable de plusieurs dizaines de milliers de morts. 

Le camp d'Auschwitz est libéré par la 100ème division (général Krasavine) du Front de Voronej de l'Armée rouge, renommé "Premier front d'Ukraine". L'armée entre dans le camp vers 15 heures. La liberté, enfin.

 

Le Crif vous propose sur le même thème : 

    Découvrez également les autres Conversations du Crif : 

     

    Your application has been taken into account.
    Thank you for your interest.