Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Connaissez-vous madame Fatou Bensouda ?

04 March 2021 | 38 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Lors de la cérémonie nationale d'hommage commémorant le Vel d'Hiv, le Président du Crif s'est dit "choqué et révolté par les images indécentes des récalcitrant à la vaccination arborant l’étoile jaune et faisant des raccourcis honteux. C’est un outrage à la mémoire des victimes de la Shoah".

Discours de Marcel Dreyfuss,  Président d’honneur du Consistoire, représentant du Crif ARA - Dimanche 18/7/2021 au CHRD

Discours prononcé à la cérémonie du 18 juillet par M. Albert Massiah, Président du Crif Bordeaux-Aquitaine, lors de la « Journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites commis par l’État français de Vichy et en hommage aux Justes de France. »

Pages

Israël

Il y a 70 ans, le 29 novembre 1947, était voté par l’ONU à New York, le plan de partage de la Palestine mandataire. Cette résolution numéro 181 prévoyait la création de trois entités : un État juif, un État arabe et Jérusalem placé sous contrôle international.

Alors que le Fatah et le Hamas tentent une énième poignée de main historique, la diplomatie israélienne y répond par un silence qui mérite une attention particulière.

 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Pour #Jerusalem partagez & faites entendre l’Histoire !

Itinéraire de Paris à Jérusalem est un récit de voyage de François-René de Chateaubriand publié en 1811. Il relate un voyage effectué de juillet 1806 à juin 1807.
Il est divisé en sept parties : la 5eme est  consacrée à Jérusalem

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

Réflexion d’un professeur d’histoire-géographie sur l’abstention de la France au vote de la résolution adoptée par le comité du patrimoine mondial de l’Unesco niant tous liens entre les Juifs et les lieux saints de Jérusalem.

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Un ouvrage sympathique et émouvant à découvrir.

Une grande passion pour Israël et pour le peuple juif.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

Pages

Opinion

Discours de Marcel Dreyfuss,  Président d’honneur du Consistoire, représentant du Crif ARA - Dimanche 18/7/2021 au CHRD

Discours prononcé à la cérémonie du 18 juillet par M. Albert Massiah, Président du Crif Bordeaux-Aquitaine, lors de la « Journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites commis par l’État français de Vichy et en hommage aux Justes de France. »

Pages

Lorsqu’on cherche à savoir qui est cette dame et quelles sont ses réalisations, nous trouvons qu’elle a été ministre de la justice du dictateur Gambien, Yahia Jammel.

Un personnage sanguinaire accusé, entre autres par l’ONG Human Rights Watch, d’avoir torturé et mis en place un véritable système pour abuser de jeunes femmes. Ce dictateur vit toujours en exil et n’a à ce jour pas répondu de ses crimes.

Madame Bensouda a été mise en cause dans les crimes de la dictature militaire qu’elle a servie de juillet 1994 à mars 2000. Un personnage peu fréquentable que cette dame qui a su fermer les yeux alors que le président qu’elle servait commettait nombre de crimes.

Quelle surprise de la retrouver en 2004 en poste à la cour pénale internationale de la Haye !

Aurait-elle trouvé la lumière ?

Aurait-elle, au nom des victimes qu’elle a lâchement abandonnées, décidé de se battre contre tous les dictateurs qui bafouent les droits de l’Homme ?

Allait-elle tout faire pour faire comparaître devant cette instance son ancien Mentor et tous ceux qui lui ressemblent ?

Allait-elle, au nom des âmes qui devraient la hanter tant elle les a abandonnées, se battre pour la justice ?

Eh bien non !

– Les criminels vivent tranquilles

– les tyrans sont confortablement installés

– les terroristes enlèvent, violent et assassinent partout soutenus et financés par ces mêmes dictateurs

– Des populations subissent des agressions et des tirs par milliers qui cherchent à tuer.

Force est de constater que Toutes les victimes n’ont pas la même valeur aux yeux de cette dame déguisée en Juge !

Dans quelques temps, elle arrivera au terme de cette mission manquée qui lui a été confiée et pour finir elle n’a pu s’empêcher de laisser son venin couler.

Elle « ouvre une enquête sur les « pseudo » crimes Israéliens contre les palestiniens ».

Non vous ne cauchemardez pas !

Alors que la population du sud d’Israël vit sous la menace et les tirs des terroristes du Hamas.

Alors que des milliers d’enfants vivent dans l’angoisse d’une alerte qui leur donne entre 15 secondes et une minute pour se mettre à l’abri.

Alors que des milliers de missiles ont été tirés à l’aveugle dans le seul objectif de tuer des juifs, Madame Fatou Bensouda, met en accusation Israël pour avoir protéger sa population avec une retenue qu’aucune autre nation n’aurait eue.

Une fois de plus, cette cour pénale internationale montre son véritable visage et son inutilité. Si ce n’est pour y caser certains juges grassement payés.

Dommage, l’idée était belle mais la réalisation est lamentable !

Madame Fatou, continuez à vous ridiculiser si cela satisfait votre ego, mais le drame est que la démocratie recule et votre jeu macabre offre notre monde libre aux dictateurs comme celui que vous avez servi ou comme ceux d’Iran, de Gaza, de Syrie et de nombreux pays d’Afrique dont les populations soufrent.

Gil Taïeb

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -