Actualités
|
Publié le 2 Avril 2020

30 jours chez moi - Episode 11: Et si on vérifiait nos informations ?

Lundi 16 mars, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures pour faire face à la pandémie de Coronavirus en France. La règle est la même pour tout le monde : restez chez vous ! Tout au long de cette période de confinement, le Crif vous propose chaque jour des idées culturelles, insolites ou amusantes à explorer depuis chez vous.

Episode 11 : Et si on vérifiait nos informations ? 

Nous sommes quotidiennement confrontés à un flux important d’informations qui circulent sur Internet. Certaines sont vraies, d’autres ne le sont pas. Mais rares sont les fois où nous prenons le temps de réellement vérifier une information avant de la partager et de la diffuser, pour peu que nous la trouvions pertinente, intéressante ou juste drôle.

Incroyable, c’est le 1er avril, le jour dédié aux canulars et autres blagues et infox, que notre scepticisme fait son apparition. Le seul jour de l’année où nous sommes sensés rire de ces fausses rumeurs et blagues journalistiques, nous faisons attention à ne pas répandre de fausses informations !

"Quoi ? Mais non, je n’y crois pas.", "Poisson d'avril, c'est une infox !",  "Ahah impossible, c’est trop gros pour être vrai !".

Et si on choisissait de vérifier nos informations et nos sources régulièrement ? Voici quelques astuces pour :

 

Vérifier ses sources

On nous le répète souvent, et pour cause, il s’agit là du précepte essentiel à toute recherche journalistique et à la formation de tout esprit critique : la recherche systématique des sources d’information.

Il existe de nombreux médias traditionnels en lesquels nous pouvons avoir confiance. Néanmoins, il est important de toujours vérifier nos sources par nous-mêmes et de croiser l’information avec plusieurs sources.

  • Utilisez des plateformes de CheckNews existent.

Découvrez celle du journal Le Monde. DECODEX : Le Décodex est un outil pour vous aider à vérifier les informations qui circulent sur Internet et dénicher les rumeurs, exagérations ou déformations.

Mon image

  • Consultez la page « A propos » du site !

Ne faites pas confiance aux sites non certifiés comme les sites complotistes, illuminatis, etc. De même, il faut se méfier des informatins présentes sur les sites parodiques : Bilboquet, Le Gorafi.

  • Partez à la recherche de faits vérifiés

Nous vous en avions déjà parlé, voici un compte à suivre pour vous prémunir contre les fake news.

AFP Factuel : L'AFP a désormais un compte twitter qui démonte les fake news qui font du bruit sur les réseaux, comme celle concernant un "faux mort" palestinien

Mon image

Ce compte Twitter est une mine pour repérer les fake news, ou "infox" comme ils les appellent aussi. Indispensable pour démêler le vrai du faux, en France comme à l'international.

InfoEquitable : Dans le même esprit, le média InfoEquitable fait un travail remarquable. Son travail d'enquête permet très souvent de réveler l'emploi truqué et/ou faussé d'images et même d'informations par d'autres médias. 

Sur le même sujet que le post de l'AFP Factuel (le "faux mort" palestinien), InfoEquitable avait publié une enquête minutieuse : Enfant palestinien abattu ? Les tortueux démentis de l’AFP.

InfoEquitable observe la manière dont Israël est couvert dans les médias francophones. Nous réagissons lorsque nous repérons des partis pris, inexactitudes et autres violations des standards journalistiques. Le travail d’InfoEquitable sert l’intérêt public en combattant sous toutes ses formes la désinformation sur Israël : qu’il s’agisse d’articles, de reportages ou de manipulations informatiques d’images qui donnent – intentionnellement ou par inadvertance – une fausse impression de la réalité.

 

Ne pas toujours "se fier à l’image"

Il est facile de se faire manipuler par une image. Hors de son contexte, celle-ci peut être complètement détournée. Pour éviter de se faire avoir, analysez et décryptez l’image.

Une image vaut 1 000 mots. Certes, lorsque celle-ci est contextualisée. Une image est toujours très parlante et utile. Mais sans une légende, une image peut illustrer tout et n’importe quoi.

  • Posez-vous des questions sur le contexte

Il est essentiel de faire attention au cadrage, au plan ou encore aux couleurs d'une photographie. Il faut également remonter à la source de l'information en regardant les détails d'une image (qui l’a prise, la date).

  • Les moteurs de recherches inversés.

Vous pouvez facilement effectuer une recherche sur Google Images. En insérant l’image dans le champ de recherche, Google va être capable de ressortir tous les liens dans lequel cette image a été utilisée.

Mon image

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.