Actualités
|
Publié le 16 Juin 2005

Faut-il être audacieux pour créer l’amitié ? « Oui » répond Michel Serfaty, président de l’Amitié judéo-musulmane de France

Question : M. Michel Serfaty, vous êtes le président de l'Amitié judéo-musulmane de France (AJMF). Pourriez vous nous expliquez en quoi consiste l’AJMF ? Réponse : L’AJMF est une association qui est née au lendemain le 21 novembre 2004. Donc, juifs et musulmans se sont entendus pour créer l’association (l’AJMF). Le but de l’association est de promouvoir la compréhension et l’amitié entre juifs et musulmans de France. Au delà, il s’agit de diffuser leurs valeurs propres pour favoriser une meilleure connaissance mutuelle de leur passé et de leurs préoccupations actuelles.



Question : Que répondez-vous à celles et ceux qui pensent que l’on ne peut rien attendre d’un dialogue entre juifs et musulmans ?

Réponse :
Je m’intéresse beaucoup plus à ceux qui voient l’avenir à travers la construction de projets communs, pour mieux préparer la génération de demain à un mieux vivre ensemble. C’est donc par l’action positive et par des initiatives audacieuses que je préfère répondre aux inquiétudes des uns et des autres.

Question : L’AJMF organise du 19 juin au 24 juillet un Tour de France de l'Amitié, durant lequel des jeunes musulmans et juifs relieront en bus une vingtaine de villes pour favoriser le dialogue. Cette initiative est soutenue par le CRIF et ses délégations régionales. Qu’attendez-vous de ce Tour ? Quels sont vos objectifs ?

Réponse :
Les objectifs du Tour sont d’abord de montrer à la France, que l’amitié entre juifs et musulmans existe et quelle attend d’être promue. Il est donc important que la cascade d’événements qui vont se succéder jour après jour soit relayée par les médias précisément pour susciter de l’enthousiasme et rapprocher Juifs et Musulmans. Je ne doute pas que l’enthousiasme suscité par cette idée, à travers la France, durant les mois de février à juin 2005, témoigne du désir sincère des organisations juives et musulmanes de satisfaire une attente. Parce que le Tour de France de l’Amitié c’est un bus qui va circuler mais c‘est d’abord des communautés importantes qui vont bouger et qui ont déjà bougé et organisé autour d’elle des programmes lourds. Et c’est là la preuve que juifs et musulmans partout où ils vivent, encouragent le rapprochement et l’amitié.

Question : Quel est le programme du Tour ? Quelles sont les villes qui seront visitées ?

Réponse :
Le programme du Tour de France se déroule sur 5 semaines. Chaque jour une ville et le week-end, une grande ville. Nous commencerons par Lille avec l’aide de Charles Sulman du CRIF, et nous serons accueillies à la mairie (le 19 juin) après avoir fait le tour de Paris. Peut-être conviendrait-il de nous arrêter sur le tour que nous ferons le 19 juin, à Paris. Le bus va être escorté dans les grands boulevards de Paris par une trentaine de voitures de collection sur lesquelles nous allons mettre la grande affiche de notre Tour de France. Le point de départ est le parvis de l’Hôtel de Ville.

Lundi 20 juin, nous sommes attendus à Bruxelles par les juifs et les musulmans. Nous serons au Conseil de l’Europe et nous irons à la Synagogue de Bruxelles. Mardi 21 juin, nous sommes attendus à Strasbourg. Le secrétaire général du Conseil de l’Europe nous recevra avec les organisateurs locaux à qui je rends hommage, principalement Pierre Lévy et les délégués du CRIF et les délégués locaux de l’AJMF. Nous participerons à la soirée de la musique et la mairie de Strasbourg nous offre une réception. Le lendemain (mardi 21 juin), nous serons à Nancy. Juifs et musulmans se retrouveront à l’université de Nancy II et le soir à la mairie de Nancy, avec le concours du CRIF et des communautés juives et Musulmanes. Le lendemain, nous serons à Besançon. C’est dans cette ville qu’est née la première antenne de l’AJMF, que nous avons lancé il y a trois semaines, le recteur Dalil Boubaker et moi-même. La encore, nous allons vivre une réception à la mairie, avec une soirée musicale et une visite des quartiers de la ville.

Le lendemain (mercredi 22 juin) nous sommes à Lyon pour circuler dans les quartiers de Vénissieux. Juifs et Musulmans se sont déjà mobilisés à Lyon pour nous accompagner dans ce premier tour, notamment le CRIF Rhône Alpes et son président, Marcel Amsallem. Nous poursuivrons le tour de la région lyonnaise toute la journée du dimanche et du lundi matin (27 juin). Et lundi soir, le CRIF et la Mosquée de Lyon seront reçues pour une grande soirée par le Maire de Lyon, M. Gérard Colomb.

Le lendemain (mardi 28 juin), nous sommes à Grenoble. Nous sommes attendus par les communautés juives et musulmanes à la mairie de Grenoble, avec au programme conférence et concert. Jean-Luc Médina, délégué du CRIF à Grenoble a contacté juifs et musulmans. Il nous organise un programme très intéressant.

Le lendemain (le 29), nous serons à Milan. De Milan nous descendrons à Nice. Là c’est Martine Ouaknine, Présidente du CRIF Provence Côte d’Azur qui nous organise une soirée concert. Je ne doute pas que la communauté se mobilisera autour d’elle.

Ensuite le vendredi 1er juillet, nous circulerons sur la côte d’Azur, à Cannes et à Toulon et nous nous arrêterons à Marseille. Là encore, avec Maître Isidore Aragones et les membres du bureau du CRIF Marseille Provence, plusieurs manifestations sont prévues pour le dimanche 3 juillet. La délégation du CRIF nous a également préparé des circuits avec des militants locaux qui seront dans le bus pour aller à Avignon, Nîmes, Orange et Aix en Provence.

Le lendemain (lundi 3 juillet), nous ferons le parcours Arles – Béziers, et nous nous rendrons à Montpellier où nous sommes attendus pour le jeudi soir et le vendredi (8 juillet). Là, je veux rendre hommage à Hubert Allouche, délégué du CRIF à Montpellier. Il a contacté la mairie, les associations musulmanes et il a prit à cœur de promouvoir l’Amitié judéo musulmane dans la région. Puis le bus fera un circuit le dimanche 10 juillet dans la région de Toulouse. Et le Lundi 11, les communautés juives et musulmanes de Toulouse, sous l’impulsion d’Arié Bensemhoun, Président du CRIF Midi-Pyrénées, nous préparent un programme similaire (colloque, dîner, concert).

Le mardi 12 et le mercredi 13, nous continuons le circuit en direction de Narbonne et de Perpignan. Les deux derniers événements de Perpignan nous ont encouragé à circuler dans des quartiers sensibles de la ville. Le jeudi 14, nous prendrons la route pour nous rendre à Bordeaux. Nous passons par Carcassonne, Agen, Pau et nous espérons être accueilli par les mouvements de jeunes, les scouts musulmans, l’Hachomer Hatzair et les Eclaireurs Israélites de France. Nous préparons en ce moment une visite dans des camps de jeunes.

Vendredi 15 juillet, nous circulerons en Aquitaine, sur le bord de mer au sud de Bordeaux. Dimanche 17, nous poursuivrons le circuit en Aquitaine, toujours dans la région de Bordeaux. Le lundi 18 juillet, la délégation du CRIF de Bordeaux conduite par Albert Roche, son président, avec la communauté musulmane nous prépare en ce moment un programme complet.

Mardi 19 juillet, nous irons au Sable d’Olone où nous sommes attendus. Le mercredi 20 juillet, nous circulerons au sud de la Bretagne entre Nantes, Le Mans et Rennes. Une soirée rencontre est prévue à Rennes. Le jeudi 21 juillet, nous sommes attendus à Orléans. Eliane Klein, déléguée du CRIF à Orléans, juifs et musulmans ainsi que le Préfet nous attendent pour une soirée. Vendredi 22 juillet, nous seront à Evry Corbeil et là j’ai plaisir à annoncer que la direction du Tour de France cycliste a accepté de soutenir notre tour et d’accorder une place à notre bus de l’amitié parmi les stands de départ du tour à Corbeil. Donc, le bus stationnera samedi et dimanche 24 juillet et il participera au départ du Tour de France cycliste le dimanche 24 à Corbeil. Et pour clore le Tour de France de l’Amitié, nous entrerons à Paris en fin d’après midi pour une soirée à la Coupole de l’Académie des Sciences, qui sera la cérémonie solennelle du Tour.

Question : Quels sont vos partenaires ?

Réponse : Nos partenaires sont le CRIF et les délégations du CRIF dans les régions
, les communautés juives et musulmanes de l’hexagone, la Mosquée de Paris, le Consistoire de Paris, l’association Terre d’Europe, les Scouts musulmans de France, l’UEJF, l’Hachomer Hatzair, les Eclaireurs Israélites de France, Radio Shalom et Beur FM. Nous avons demandé des subventions à la Fondation pour la Mémoire de La Shoah, à la Fondation Alain de Rothschild et nous avons l’aide matérielle de Ecouffes alimentation, la famille Benchetrit et la société Mario Cofti. Nous avons distribué un fascicule récapitulant toutes les manifestations et nous allons porté un tee short blanc avec le logo : « Vive l’Amitié judéo musulmane. » 1500 tees short seront distribués. J’invite donc le plus grand public au départ le dimanche 19 juin, place de l’Hôtel de Ville, de 10 heures à midi.

Propos recueillis par Marc Knobel

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.