Actualités
|
07 Avril 2011

Le ministre palestinien des prisonniers et le Fatah continuent de glorifier les femmes terroristes

<div align="justify"><strong>L'Autorité palestinienne (AP) et le mouvement du Fatah continuent de glorifier des terroristes, dont Dalal Mughrabi, qui a commis l'attentat terroriste le plus meurtrier de toute l'histoire d'Israël.</strong></div>




Le ministre des prisonniers de l'AP, Issa Karake, a célébré la Journée internationale des femmes et la Fête des mères la semaine dernière. Ce jour-là, il a mis l'accent sur les femmes terroristes comme Mughrabi, qui a pris en otage un autobus en 1978 dans lequel 37 civils ont été tués et d’autres femmes terroristes.



Le Comité d'information de la Commission de recrutement et d'organisation du Fatah, mouvement mené par le chef de l'AP Mahmoud Abbas, a vanté au début du mois le rôle de la femme martyre qui « promeut la cause [palestinienne] et maintient l'unité de l'OLP. » Il a loué Mughrabi ainsi que la première femme terroriste kamikaze palestinienne, Shadia Abou Ghazaleh, qui a participé à des attentats contre des installations militaires israéliennes.



Comme PMW l'a rapporté, le Premier ministre de l'AP Salam Fayyad a honoré des femmes terroristes, dont une qui a placé une bombe à un arrêt de bus. Ses louanges à ces terroristes ont été prononcées quelques heures avant l'explosion d'une bombe devant station de bus de Jérusalem, qui a tué une femme et fait 50 blessés. Fayyad a par la suite condamné ce dernier attentat.



Photo : D.R.



Source : Palestinian Media Watch en français, avec le soutien du CRIF