Actualités
|
Publié le 11 Mars 2011

Shoah de Claude Lanzmann diffusé en Iran par une chaine satellite : Les réactions des iraniens en cascade

Des centaines de mails et d’appels téléphoniques de téléspectateurs à Téhéran, Ispahan, Chiraz, Machad et d'autres villes en Iran ont été largement positifs après que la chaîne satellitaire Pars, basée à Los Angeles, ait commencé à diffuser pour la première fois ce lundi « Shoah » de Claude Lanzmann en persan, selon le présentateur chevronné de la chaîne, Alireza Meybodi qui présentait le film.




Le mercredi, l'agence de presse officielle Fars a dénoncé la diffusion de Shoah, l'accusant d'être une tentative faite par Israël pour prendre le peuple iranien comme cible « de sa propagande pour contrer les efforts déployés par l'Iran dans les organisations internationales pour réfuter ses allégations concernant le mythe de l’holocauste. »



Des dizaines de sites pro-gouvernementaux en Iran se sont joints au chœur des protestations, attaquant la chaîne Pars et l'accusant de « lécher les bottes des Sionistes. » (Voir l'annexe A).



Des médias en langue persane à l'étranger, qui ont un large public en Iran, comme la Télévision la Voix de l'Amérique en persan, Manoto TV, Radio France Internationale (en persan) et la Voix d'Israël (en persan), ont diffusé de longs reportages sur « Shoah » en persan et ont interviewé des intellectuels iraniens soulignant qu'il fallait que les Iraniens puissent avoir accès à ce type de film. De nombreux sites Internet en langue persane, représentant tout un éventail d'opinions, ont rapporté l'événement (voir l'annexe B).



Le film de neuf heures et demie a été sous-titré en persan, en turc et en arabe par le Projet Aladin. Cette organisation internationale, basée à Paris, s'attache à promouvoir le rapprochement interculturel, en particulier entre Juifs et Musulmans.



Les Iraniens, en Iran et partout dans le monde, ont pu voir le premier épisode de « Shoah, » sous-titré en persan, ce lundi. Et des épisodes d'une heure seront diffusés quotidiennement au cours des quinze jours à venir.



Dans une interview réalisée avant la diffusion du film, Claude Lanzmann a déclaré : « Niez la Shoah autant que vous le voulez, Président Ahmadinejad ; aujourd'hui, ce n'est pas vous qui décidez, mais ce sont les téléspectateurs à Téhéran et Chiraz, à qui le projet Aladin a donné l'occasion de forger leur propre jugement sur ce sujet. »



En présentant le film sur la chaîne Pars, Alireza Meybodi a décrit la négation de la Shoah comme un « fléau qui n'a rien à voir avec la grande culture et la civilisation de l'Iran. » Il a qualifié la diffusion du film de Lanzmann en persan de « moment historique. »



Après la diffusion, Alireza Meybodi a déclaré aux journalistes qu'il avait été agréablement surpris par l'ampleur des réactions des téléspectateurs en Iran même, ou en Europe et en Amérique du Nord. « Nous avons reçu beaucoup d'appels et de courriels positifs de téléspectateurs après la diffusion de ce lundi. » Il a précisé que la station de télévision a décidé de consacrer un programme d'appels téléphoniques en direct pour recevoir les réactions de téléspectateurs vivant en Iran et partout dans le monde.



Le lancement de « Shoah » en persan a été marqué à Paris par une manifestation organisée à l'UNESCO ce lundi. Elle a réuni quatre cents personnalités, dont des intellectuels, des écrivains, des ambassadeurs, de hauts fonctionnaires, des cinéastes, des éditeurs et des journalistes qui ont regardé le premier épisode du film en direct.



Décrivant le film « Shoah » comme « monument dans l'histoire de la Shoah et chef-d'œuvre du cinéma, » la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a déclaré que la traduction du film en persan a été « une étape décisive faite pour partager la vérité sur la Shoah dans le monde. » Elle ajoutait que l'UNESCO a joué un rôle actif dans les activités du Projet Aladin dès le départ et continuera à le faire à l'avenir.



Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a qualifié « Shoah » de « chef-d'œuvre cinématographique et historique », affirmant qu’ « il y a un avant et un après 'Shoah'. » Il a salué le projet Aladin pour son travail si nécessaire, fait pour rapprocher les cultures.



La Présidente du Projet Aladin, Anne-Marie Revcolevschi, a remercié les milliers d'Iraniens qui ont consulté le site internet d'Aladin en persan (www.projetaladin.org) ou ont téléchargé des livres traduits en persan sur la Bibliothèque numérique d'Aladin (www.aladdinlibrary.org). Elle a annoncé que la version en persan du livre de Lanzmann, « Shoah, » était désormais disponible en téléchargement gratuit à partir de cette bibliothèque. Notant que le Projet Aladin a organisé des conférences et débats sur la Shoah dans dix villes du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord en 2010, elle a appelé les autorités iraniennes à autoriser l'organisation d'une conférence similaire à l'Université de Téhéran.



Après la projection du film à l'UNESCO, le journaliste Philippe Dessaint a animé une table ronde qui a réuni Claude Lanzmann, Anne-Marie Revcolevschi, la sociologue et écrivain iranienne Chahla Chafiq, l'Ambassadeur de France aux Droits de l'Homme, François Zimeray, l'Iranienne Ladan Boroumand de la Fondation des Droits de l'Homme, l'historien Alexandre Adler et le journaliste et auteur iranien, Nasser Etemadi.

Le Projet Aladin prévoit d'organiser des avant-premières de « Shoah » dans plusieurs capitales du monde musulman, en commençant par Istanbul et Ankara le mois prochain. « Shoah, » sous-titré en turc, sera présenté au Festival International du Film d'Istanbul et ensuite diffusé à la télévision nationale turque. « J'espère que la diffusion de « Shoah » en Turquie va être un exemple important pour le monde musulman. Seules les œuvres d'art peuvent rapprocher les êtres humains, » a déclaré Claude Lanzmann.



Le projet Aladin tient à remercier les organisations et les fondations qui ont aidé à financer la traduction et le sous-titrage de « Shoah » : la Fondation Edmond J. Safra, la Conférence sur les Revendications matérielles juives contre l'Allemagne (Claims Conference), la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, la Fondation Evens et le Centre National de la Cinématographie (CNC), et l’agence Colorado qui s’est occupé des relations presse de l’événement.

Le Projet Aladin
Le Projet Aladin est une organisation internationale basée à Paris. Son objectif est de promouvoir le rapprochement interculturel, en particulier entre juifs et musulmans, par le biais de l'éducation, la connaissance de l'histoire, le dialogue et le respect mutuel.
Lancé sous le patronage de l'UNESCO en 2009, le Projet Aladin est soutenu par de nombreux dirigeants dans le monde, des organisations internationales et plus d'un millier d'intellectuels, d' universitaires et de personnalités sur les cinq continents. Le 1er Février 2011, le Projet Aladin a organisé la visite à Auschwitz d'une délégation internationale de deux cents personnalités politiques, religieuses et culturelles venues de quarante pays.



Annexe A : Exemples de réactions des médias officiels et pro-gouvernementaux et de sites Web iraniens :



Journalists News Agency à Téhéran: « La télévision Pars TV lèche les bottes des Sionistes”
Mashergh News, un site pro-gouvernemental influent : « Le film « Shoah » est diffusé en persan pour montrer aux iraniens que cela a existé »
L'Agence de presse Fars, organisme étatique : « Des chaines de télévision par satellite de Los Angeles volent à la rescousse d'Israël. »
Quds (journal publié à Machhad ) : « la télévision Pars TV recherche les faveurs des Sionistes »
Yalasarat : site Web proche du Président iranien : « Des chaînes de télévision satellitaires aident Israël »
Tabnak : site info influent proche du gouvernement : « Les sionistes s’engagent sérieusement pour prouver que l’holocauste a eu bien lieu »



Annexe B : Exemples de réactions sur des sites Web iraniens et des sites Web de médias en langue persane



Roozonline: site info populaire iranien
“Shoah de Lanzmann, le meilleur moyen pour lutter contre Ahmadinejad”
Manoto TV: chaine satellite iranienne basée à Londres:
“Shoah diffusé pour la première fois en Iran”
Site des sympathisants du Mouvement vert à l’étranger:
“L’interview du cinéaste Claude Lanzmann avec le Point”
RFI en persan: “Table-ronde à l’UNESCO à l’occasion de la diffusion de Shoah en persan »



Photo : © 2011 Erez Lichtfeld



Source : aladin.org

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.