Actualités
|
Publié le 20 Juillet 2020

Actualité des Régions - Les cérémonies commémoratives du Vel d'Hiv organisées partout en France

Dimanche 19 juillet, partout en France, ont eu lieu les cérémonies organisées par les Crif régionaux à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites et d'hommage aux Justes de France, commémorant la rafle du Vel’ d’Hiv’. D'autres cérémonies ont eu lieu partout en France.

À Strasbourg,

En présence de la nouvelle Maire de Strasbourg, la cérémonie a été forte en émotion.

Pierre Haas, délégué du Crif Alsace a introduit la cérémonie en rappelant la terrible rafle et fit le constat que cette période passée résonne encore et toujours dans notre actualité. D’abord par l’antisémitisme et le racisme toujours présents puis par le développement de la propagande de haine. Il fit ainsi le parallèle entre le dévoiement de la science par les nazis pour développer leur théorie raciale et le dévoiement de la foi des islamistes pour tuer les juifs et les mécréants aujourd'hui. 

Pierre-Louis Bikart, membre du bureau du Crif, a ensuite lu le nom des 32 justes d'Alsace. Puis le Grand Rabbin du Bas-Rhin, Harold Weill s'est exprimé et a fustigé le retour des pires poncifs de l'antisémitisme dans la sphère politique avec la notion fallacieuse de peuple déicide.

Le témoignage poignant de 3 élèves et de leur professeur, lauréat du concours régional 2019 de la résistance et de la Déportation a beaucoup touché notamment par l'interprétation finale au violon du Chant des Marais. Puis le Directeur de Cabinet de la Préfète du Grand-Est a lu le message de la Ministre déléguée, avant de déposer une gerbe entouré d'une petite-fille et arrière-petite-fille de déporté.

L’aumônier militaire israélite, Jonathan Blum a entonné le El Male Rahamin suivi d'une minute de silence avant la clôture de la cérémonie avec la lecture du Kaddisch par M. Philippe Kahn.

Mon image

Pierre Haas, délégué du Crif Alsace

 

À Lyon, 

Dimanche 19 juillet 2020, deux belles cérémonies se sont déroulées dans la Métropole de Lyon.

En matinée, se réunissaient au Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation (CHRD), une quinzaine de personnalités, députés, sénateurs, conseillers régionaux et départementaux, en présence d'une centaine de personnes représentant les différentes associations de la Région. Arielle Krief Déléguée Régionale de Yad Vashem s'y est exprimée au nom de la Présidente du Crif Auvergne Rhône-Alpes, puis Madame Delaunay, Adjointe à la Mémoire à la Mairie de Lyon, nouvellement élue, et Madame Emmanuelle Dubée, Préfète à la Sécurité, au nom du Préfet du Rhône et de la Région.

L'après midi, le Crif Auvergne Rhône-Alpes représenté par Arielle Krief et Gérard Panczer, Président Régional du Bnaï Brith France ont assisté à la cérémonie instaurée depuis plusieurs années par Madame Hélène Geoffroy, Maire de Vaulx en Velin. Comme chaque année, Madame Hélène Geoffroy a tenu à donner à cette occasion la parole à de jeunes vaudais du Centre social « Georges Levy », tous nouveaux bacheliers 2020, qui ont conté l'histoire du "Réseau de Résistance Marcel", conduit par Moussa Abadi et Odette Rosenstock, réseau qui à permis le sauvetage de 527 enfants juifs.

Hélène Geoffroy clôtura la cérémonie en rappelant la reconnaissance de la responsabilité de l'État français par le président Jacques Chirac en soulignant avec justesse l’importance de préserver aujourd’hui la mémoire des crimes racistes et antisémites et de lutter sans relâche contre le négationnisme.

Mon image

Crif Auvergne Rhône-Alpes

 

À Bordeaux,

Près de 100 personnes se sont rassemblées dimanche matin à Bordeaux pour commémorer les victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et rendre hommage aux Justes de France, devant le mémorial de la Déportation du Fort du Hâ à Bordeaux 

Le nouveau maire, Pierre Hurmic, était présent, ainsi que des autorités civiles et militaires et d’anciens combattants, et le nouveau rabbin de Bordeaux, Nissim Sultan. Le rabbin militaire Gabriel Sebag a récité des prières. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) à Bordeaux, Albert Massiah, a ensuite pris la parole pour un discours. 

"Quelques jours après notre fête nationale, nous sommes ici pour rappeler à tous que l’antisémitisme et le racisme sont hélas des poisons toujours actifs aujourd’hui dans notre pays, a appuyé Albert Massiah. Il nous faut rappeler inlassablement ce que furent les crimes de l’innommable catastrophe, la Shoah."

Le président du Crif a ainsi rappelé que plus de 74 000 juifs de France ont été déportés, dont 11 000 enfants. Sans oublier Bordeaux, où près de 400 juifs ont été déportés lors de la rafle du 10 juin 1944. Et plus récemment, les meurtres d’Ilan Halimi, jeune homme de 23 ans, torturé à mort parce qu’il était juif, ou encore celui de Sarah Halimi. 

Mon image

Crif Bordeaux Aquitaine (Source : Sud-Ouest)

 

À Tours, 

La commémoration de la Rafle du Vel d'hiv à Tours a réunie une centaine de personnes, quelques d'élus du département, des maires de la région, ainsi que Michel Harel, Consul d'Israël à Paris. 

Devant le château de Tours, ils ont honorés l'action des 52 Justes d'Indre-et-Loire.

Le délégué régional du Crif Poitou-Charenteet vice-président du comité français pour Yad Vashem, François Guguenheim était présent, tout comme Paul Levy président de la communauté de Tours. 

Interventions de Mme Veronique VIO fille d'André Blanchet nommé Juste parmi les Nations avec sa soeur Georgette et ses frères René et Henri.

La cérémonie s'est déroulée en présence de nombreux Maires (Tours, Coteaux sur Loire, Véretz, Maillé), les députés Fabienne Colboc, Philippe Chalumeau, Daniel Labaronne, Monseigneur Vincent Jordy Archevêque de Tours, M Marc Schaeffer Pasteur de l'Église réformée de Touraine, M Itshak Touati, Rabbin de Tours et M.Gervasio Semedo Président de la Licra ...

Mon image

Crif Poitou-Charente

 

À Montpellier,

Émouvante cérémonie et engagement fort du Maire de Montpellier.

C’est devant la stèle commémorative, dans les jardins de l’hôtel de ville que la cérémonie du 16 juillet a vibré d’une émotion particulière. L’actualité régionale, avec la profanation du cimetière de Gruissan, rappelait à chacun l’importance du devoir de mémoire et du message de vigilance qu’il porte. Outre les élus, les autorités civiles, militaires, religieuses et éducatives, notons la présence des consuls d’Allemagne et du Maroc. Accompagné de nombreux adjoints, Michaël Delafosse, le Maire de Montpellier, président de la Métropole, récemment élu, a pris un engagement ferme vis-à-vis de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, évoquant sa volonté de voir se décliner à nouveau dans la ville, l’expression « heureux comme un juif en France ». 

Mon image

Perla Danan, Crif Languedoc-Roussillon

 

À Marseille, 

Une cérémonie était également organisée à Marseille, en présence de nombreux élus.

Le président du Crif Marseille, Bruno Benjamin, a prononcé un discours. 

 

À Nice, 

Mon image

La cérémonie s'est tenue dans la gare de Nice.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.