Actualités
|
Publié le 16 Février 2021

Actualités des régions - Crif Alsace : Rencontre avec le Président de la Région Grand Est

Le 12 février 2021, dans le cadre du projet de monument au mémorial d'Alsace-Moselle de Schirmeck, le Crif Alsace a été convié à rencontrer le Président de la Région Grand Est, Jean Rottner, à l'Hôtel de Région à Strasbourg.

Le délégué régional du Crif Alsace, Pierre Haas, le Président Honorair du Crif Alsace, Pierre Lévy, le secrétaire général du Consistoire Israélite du Haut-Rhin, Laurent Schilli, ainsi que la chargée de mission du cabinet du Président Jean Rottner, Mme Céline Bentz étaient présents lors de cette rencontre.  

Le Président de la Région Grand Est, Jean Rottner, a en préambule évoqué le communiqué du Crif Alsace pour rappeler son engagement politique contre l'extrême droite et qu'il n'y avait aucun doute à avoir sur sa volonté.

Le Crif Alsace a précisé qu'il avait surtout été surpris par l'invitation à la conférence de presse pour le lancement du projet, le lundi 1er févier, reçue le vendredi précédent et c'est pour cela qu'il avait émis ce communiqué pour marquer son inquiétude.

Pierre Haas fait référence à la précédente réunion où le projet avait été présenté et rappelle ses observations :

- La sensibilité du projet qui touche encore des enfants d'acteurs de la période nécessite de ne pas laisser sa déclinaison aux seuls mains d'historiens mais aussi d'intégrer le ressenti des différentes parties dont la communauté juive.

- Si l'on peut déplorer toutes les victimes, il ne peut y avoir un hommage global, l'unicité de la Shoah doit être très clairement affirmée et le sens pédagogique porté pour éviter toute banalisation du nazisme. Y contribuera également le volet scientifique du projet, lequel doit permettre une meilleure connaissance de la période et des mécanismes qui ont conduit au nazisme.

- Le contexte actuel n'est pas favorable (essor de l'antisémitisme, période électorale avec des ambitions de l'extrême-droite...). Si le projet devait continuer selon le rythme programmé, il conviendrait de communiquer clairement à chaque étape pour éviter toute récupération.

Le Président Jean Rottner en convient et réaffirme fermement qu'aucun engagé volontaire n'aura sa place dans ce mémorial. Il est d'accord de poursuivre le dialogue engagé avec le Crif Alsace et les Consistoires sur le projet.

Le délégué du Crif a rappelé que s'il existait bien un mémorial des incorporés de force, à travers la croix sur le Mont National à Obernai, il n'y avait pas de mémorial de la Shoah pour les milliers de juifs alsaciens disparus en dehors du monument dans le cimetière juif de Cronenbourg. Le délégué cite l'exemple du New England Holocaust Memorial à Boston qui est très émouvant.

Le Président Jean Rottner n'est pas contre le fait d’envisager un tel projet en Alsace plus tard, car la communauté juive fait partie de l'histoire de l'Alsace et est le berceau de la communauté française ashkénaze.

Il est conclu de continuer les échanges sereinement. Un calendrier détaillé de la poursuite des travaux sera prochainement transmis au Crif, de même qu’à l’ensemble des parties-prenantes au projet, afin d’en assurer la pleine et entière transparence.  

 

Pierre Haas, Délégué du Crif Alsace

 
Le Crif vous propose aussi :

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.