Actualités
|
Publié le 3 Mai 2019

Actualités des régions - Crif Languedoc-Roussillon : Commémoration émouvante de Yom HaShoah à Montpellier

Officiels en nombre et assistance dense pour une commémoration émouvante de Yom HaShoah à Montpellier, le jeudi 2 mai 2019 : compte rendu du Crif Languedoc-Roussillon.

La cérémonie s’est déroulée le jeudi 2 mai 2019 à l’issue des 24h de lecture des noms des déportés, une lecture consacrée à Montpellier aux enfants massacrés par les nazis. La dernière phase de lecture s’est faite en public, sous un chapiteau dressé près du Monument aux martyrs de la résistance et de la déportation avec une exposition sur les mesures frappant les juifs de France sous Pétain.

Outre une assistance nombreuse, plus de 70 officiels se sont déplacés : préfet, députés, sénateur, maires, élus régionaux, départementaux et municipaux, consuls, bâtonniers, représentants du Rectorat , des universités, de l’armée, de la gendarmerie, des pompiers et des corps constitués. Notons cette année, qu’outre la représentation de tous les cultes, les dirigeants d’établissements scolaires se sont déplacés en nombre, de même que de toutes les associations d’anciens combattants.

Une cérémonie émouvante qui a commencé par la lecture du poème de Hanna Szenes « Eli Eli » chanté par Joelle Ittah ; ensuite un jeune a lu la charte d’engagement à transmettre la mémoire de la Shoah (signée par les jeunes) et des éclaireurs ont lu des textes sur les mesures à l’encontre des juifs de France. Conduits par Annie Abbou, fille de déporté, 6 enfants ont allumé 6 bougies en souvenir des 6 millions de juifs tués. Ont suivi les prises de parole de Michael Iancu (Yad Vashem), de Fabrice LORIN (président du consistoire récemment élu) et de Perla DANAN pour le Crif qui a demandé à chacun des officiels de prendre l’engagement de ne rien laisser passer, dans sa sphère de décision ou d’influence, pour faire front ensemble contre l’antisémitisme qui concerne tous les français et reste un marqueur de danger pour nos valeurs républicaines et notre cohésion sociale.

Après lecture du Kaddish par le rabbin Isaac Benhamou, maalé rahamim a été interprété par Alain Chekroun avant la minute de recueillement et l’hymne.

Une émotion particulière a traversé cette cérémonie dont on peut faire le vœu qu’elle soit le signe d’une prise de conscience et d’un engagement futur.

 

Perla DANAN,

Délégation Régionale du Crif Languedoc Roussillon.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.