Actualités
|
Publié le 1 Février 2018

#Antisemitisme - Communiqué de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France après l'agression d'un enfant à Sarcelles

Comment supporter qu’un enfant de huit ans, quand il est juif, ne puisse sortir tranquillement dans la rue sans craindre pour sa vie ?
Communiqué de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France
 
Trop, c’est trop ! Comment supporter qu’un enfant de huit ans, quand il est juif, ne puisse sortir tranquillement dans la rue sans craindre pour sa vie ?
 
Depuis plusieurs années les agressions antisémites se multiplient dangereusement et plongent dans l’inquiétude les familles juives de France. Notre gouvernement réagit énergiquement, mais c’est toute la société qui devrait élever haut et fort ses protestations. 
 
L’Amitié Judéo-Chrétienne de France tient à redire sa proximité à la communauté juive éprouvée. Elle veut aussi  alerter les Églises, rappeler aux chrétiens qu’ils ont envers les juifs un devoir particulier de solidarité et de vigilance, à cause du lien qui les unit à leurs frères aînés mais aussi parce qu’ils ont trop souvent, à travers les siècles, manqué à ce devoir, quand ils n’ont pas eux-mêmes agi en ennemis.
 
En cette année où elle célèbre son 70e anniversaire, l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, qui aurait aimé se savoir moins utile, ne cessera de le redire : non ! nos amis juifs ne sont pas seuls, car les chrétiens sont à leurs côtés !

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.