Actualités
|
Publié le 29 Octobre 2018

BestOf Contre l'antisémitisme - Pittsburgh : sachons nommer l'antisémitisme

Cette attaque souligne une nouvelle fois que l'antisémitisme est un poison idéologique et une menace mortelle. Le Crif exprime sa solidarité aux familles des victimes et ses vœux de rétablissement aux blessés.

Communiqué du Crif suite à l'attaque antisémite de la Synagogue de Pittsburgh - 27 octobre 2018

Le Crif a appris avec tristesse et colère la fusillade dans la synagogue de Pittsburgh aux Etats-Unis. Cette attaque souligne une nouvelle fois qu'aux Etats-Unis comme en France, l'antisémitisme reste un poison idéologique mais aussi une menace mortelle. Le Crif exprime sa solidarité aux familles des victimes et ses voeux de rétablissement aux blessés.

***

Edito - Sachons nommer l'antisémitisme

Pittsburgh : un individu entre dans une synagogue. Il ouvre le feu. C'est un horrible carnage. Onze morts, plusieurs blessés. L'auteur de la fusillade s'est rendu. Il a aussitôt été inculpé de près d'une trentaine de chefs d'accusation et pourrait encourir la peine de mort. Peut-être faudrait-il plutôt pointer du doigt d’autres problèmes : la vente d'armes aux Etats-Unis ; l'absence totale de législation antiraciste ; le développement de mouvements suprématistes blancs racistes et antisémites qui prospèrent et se développent, manifestent librement et appellent quotidiennement au meurtre de juifs, de noirs, d'autres. Au-delà, quelle est donc aux Etats-Unis ou ailleurs, cette incroyable furie destructrice ? Qu'est-ce que cet antisémitisme fou et paranoïaque, ce monstre froid ? Qu'est-ce ce cancer, qui se répand ainsi dans de nombreux pays, dans les réseaux sociaux, ailleurs ? Et dont on ne voit pas la fin et dont on ne connaît pas forcément le remède ou le traitement, que l'on ne sait vaincre, parce qu'il s'actualise, se réactualise et que les métastases se répandent et affectent le corps social, le corps tout court. Dévorant tout ce qu'il trouve, puisant en cette folie destructrice, son incroyable énergie. La bête immonde se nourrit de ses fantasmes, elle copule de ses mots froids et assassins. Elle fait de petits déshumanisés.

Au Crif, nous nous alarmons de cette recrudescence folle de l’antisémitisme, que nous dénonçons inlassablement depuis tant et tant d’années. Lorsque nous parlons de ce sujet, nous prévenons également que cette recrudescence est incontestablement un marqueur fort de la déliquescence de notre société. Il serait totalement erroné de penser que l’antisémitisme ne concerne que les seules victimes juives et que, d’évidence, il importerait aux seuls Juifs (les victimes) de réagir. Nous estimons que l’antisémitisme devrait éveiller plus fortement les consciences. Il faudrait que l’on observe avec la plus grande vigilance ceux et celles qui prononcent des/les mots assassins, durablement. Parce que derrière ces mots tweetés ici ou là, ou énoncés ici ou là, sur les réseaux sociaux, des mots prononcés par les obscurantistes et les extrémistes, le fanatisme se loge.

Par ailleurs, il faut utiliser les termes qui conviennent. Il s’agit bien à Pittsburgh, d’antisémitisme et non de violences ordinaires. Il s’agit bien d’un attentat et non d’une fusillade. Pourquoi devrait-on taire le mal ? Chercher, ce faisant à éviter d’utiliser les justes mots, les justes qualifications de l’horreur ? Les omissions, les travestissements, les oublis, les lâchetés n’ont pas leur place.

Ce qui est tragique, c’est que pour fêter la naissance d’un enfant, à l’intérieur d’un lieu de culte, des personnes aient été assassinées, parce que Juives, dans cette folie de violence. Ce qui est terrible, c’est que les attentats précédents contre des synagogues -nous pensons, par exemple à l’attentat qui avait été commis contre la Synagogue Copernic, à Paris, dans les synagogues de Copenhague ou de Jérusalem- ne soient jamais les derniers. Et que, nous devions sans cesse prévenir que d’autres attentats pourraient/pourront frapper les Juifs, ailleurs, encore. Ce qui est terrible, c’est que nous ayons à répéter les mêmes messages depuis tant d’années.  Oui, l’antisémitisme est une réalité, qui imprègne et dévaste le monde. Oui, il frappe indéfiniment, où que ce soit. Oui, il s’autorise à tuer des femmes et des enfants. Oui, il porte différents oripeaux, dont l’antisionisme démonologique. Il s’exprime en fonction de, se déverse et se remodèle aussi.  Et oui, tout cela est insupportable.

Mais, entendrons-nous suffisamment ce que l’on veut dire ? Nos avertissements, notre peine, notre dégout ? Avant que d’autres fous frappent encore. Avant que d’autres fous frappent encore ? Et lorsqu'ils frapperont encore, devrons-nous à nouveau réécrire cet article ? Comme un air de déjà-vu ?

Marc Knobel, Directeur des Etudes au Crif 

Le Crif vous propose une revue de presse internationale à propos l'attaque antisémite de la Synagogue de Pittsburgh :

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.