Actualités
|
Publié le 14 Juin 2017

B'nai B'rith : voyage presse en Israël avec l’AFJA (Association Française des Journalistes Agricoles)

"Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux", Marcel Proust

Serge Dahan Président du B’nai B’rith France et Véronique Hauptschein Responsable de la commission Israël du BBF ont accompagné 18 journalises du 4 au 8 juin 2017 lors du voyage d’étude consacré à l’Agriculture « AgriLink »

Le B’nai B’rith France, de par son objectif de valoriser l’image d’Israël en France et ses actions de lutte contre le Boycott d’Israël, a organisé un voyage de presse afin d’accompagner des journalistes membres de l’AFJA, Association Française des Journalistes Agricoles, dans le cadre d’un voyage d’étude «  Agrilink ».

En introduction au voyage « Agrilink » du B’nai B’rith France, Serge Dahan et Véronique Hauptschein avaient organisé, avant le départ,une réunion entre le département commercial de l’Ambassade d’Israël en France et les responsables de l’AFJA. Les sujets notamment traités ont été les questions de l’agriculture et de l’agroalimentaire israéliens, les modèles israéliens de soutien à l’agriculture et la question des relations commerciales d’Israël avec la France et l’Union Européenne dans ce domaine.

Dès leur arrivé à Tel Aviv, la délégation AFJA a été conduite à Ashdod pour un premier rendez vous avec « l’innovation israélienne » en agriculture, dans les locaux de l'incubateur technologique du domaine des aliments et des boissons « Kitchen FoodTech Hub » ; en avant première ont été présentés des produits que l’on retrouvera bientôt dans nos assiettes comme le yahourt sans lait, des protéines poudre mouches, ou des pizzas 3D.

La politique israélienne des investissements en partenariat public privé a également été décrite.

Ce premier rendez vous a été suivi par l’intervention de Jérémie Kletzine, Vice-président de la start-up Nation Central Ltd, sur «l’écosystème israélien et les start-up », en Israël 1 start-up pour 2 000 habitants.


 

Lundi 5 juin la délégation a été reçue au Ministère de l’agriculture et du développement durable par Monsieur Itzik Ben David Directeur Général du Ministère de l’Agriculture. Lors d’une présentation passionnante de l’agriculture israélienne, il a précisé que « 86 % eaux usées sont réutilisées en agriculture en Israël ».

Monsieur Samir Moaddiest est ensuite intervenu pour traiter du sujet de la « Coopération israélo-palestinienne dans le domaine agricole » et a répondu à toutes les questions des membres de la délégation AFJA.

Après la visite du laboratoire de robotique du centre de R&D du ministère de l'Agriculture de l'État d'Israël, le centre  VOLCANI, où une démonstration personnalisée de la détection automatique des maladies sur plantes par un robot a été proposée au membres de la délégation, le B’nai B’rith France et l’AFJA ont été invités par Monsieur Itzik Ben David à un déjeuner dégustation « vins et fromage d’Israël ».


 

Le programme des visites et rencontres s’est poursuivi à la « Faculté d'agriculture, de nutrition et de qualité de l'environnement » de l’Université hébraïque de Jérusalem.

Le Professeur avec Isaiah Arkin, vice-président à la recherche et au développement après une présentation de l’université et de son histoire a introduit le Professeur Oded Shosyeov, spécialiste de la nano biotechnologie qui est intervenu sur « l’utilisation de productions agricoles dans des domaines non agricoles, les nouveaux débouchés ».

Le voyage d’étude B’nai B’rith France/AFJA s’est ensuite poursuivi par la visite de l'usine de Shafdan de la région de Dan, usine de traitement des eaux usées et de redistribution d'eaux et d'engrais aux agriculteurs. C'est dans cette usine que sont collectées et traitées les eaux usées municipales de la region, l’usine fournit 155 millions de m3 d'eau pour l'agriculture et 400t d’engrais.


 

Mardi 6 juin la délégation AFJA et le B’nai B’rith France ont été reçus par S.E. Madame Hélène LeGal Ambassadrice de France en Israël dans sa résidence de Tel Aviv.

Dans son discours d’accueil SE Madame l’Ambassadrice a souhaité la bienvenue aux membres de la délégation AFJA conduits par le Président du B’nai B’rith Serge Dahan. Elle a exprimé son souhait que ces rencontres contribuent au développement de la coopération agricole entre la France et Israël et s’est déclarée intéressée à faire des efforts soutenus pour assurer la vitalité continue des industries agricoles des deux pays.

La société Israélienne Hazera, filiale de Limagrain 2ieme acteur mondial en semences potagères, a accueilli la délégation AFJA dans ses laboratoires de Biotech pour des rencontres avec les chercheurs des labos de génotypage et marquage moléculaire. A la suite de cette visite, la délégation a eu l’opportunité de dialoguer avec un agriculteur du moshav Kfar Mordechai et avec de jeunes israéliens qui se lancent dans l'aventure du maraîchage bio en vente directe au sud de Tel Aviv.


 

Mercredi 7 juin a été l’occasion de la visite d’une ferme de 1000 vaches avec le premier rendement laitier au monde 12000kglait/vache/an par l'arrêt des robots de traite et une gestion high-tech et le souci permanent du bien être de la vache. La délégation était accompagnée d’un représentant d'Afimilk à l’occasion de cette visite.

Jeudi 8 juin avant de se rendre à de Yad Vashem les journalistes de l’AFJA se sont rendus au kibboutz NaanDan pour une visite de champs irrigués au goutte à goutte qui cultivent des semences d'aubergines de la société Hazera, du coton et du maïs.


 

Merci aux 18 membres de la délégation AFJA pour leur participation à ce voyage d’étude en Israël, voyage qui, comme l’a dit Michel Bourdoncle Trésorier de l’AFJA, a été un « voyage enrichissant et instructif d’un point de vue agricole et très émouvant d’un point de vue historique et culturel ».

Pour Serge Dahan président du B’nai B’rith France « ce voyage Agrilink  a permis à la délégation AFJA de découvrir les industries technologiques développées en Israël, d’échanger avec les principaux acteurs politiques, industriels, chercheurs, start-up et de comprendre le modèle israélien du partenariat public privé qui contribue au développement de l’agriculture et de découvrir avec de nouveaux yeux la société israélienne».

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.