Actualités
|
Publié le 14 Mai 2018

#Commemoration - Neuilly donne le nom du Grand Rabbin de France Joseph Sitruk à une place

Le maire Jean-Christophe Fromantin a inauguré ce dimanche une place à son nom en présence notamment de sa veuve et de la ministre Jacqueline Gourault. Francis Kalifat, Président du Crif, a assisté à l'inauguration.

Publié le 13 mai 2018 dans Le Parisien

« Si Joseph Sitruk avait été un lieu, il aurait été une place », estime Jean-Christophe Fromantin, le maire (DVD) de Neuilly-sur-Seine. C’est maintenant un peu le cas, à l’angle des rues Ybry et Beffroy, où une place a été inaugurée dimanche matin à la mémoire de l’ancien Grand Rabbin de France (1944-2016). « Parce que comme une place, il avait ces qualités : construire le dialogue, bâtir la paix, faire naître les projets, faire se mélanger les gens, croyants et non croyants », poursuit l’élu.

Né à Tunis en 1944, Joseph Sitruk, père de neuf enfants, devient Grand Rabbin de Marseille en 1975 avant d’être élu Grand Rabbin de France de 1987 à 2008. Il vivait avec sa famille à Neuilly. D’ailleurs, son neveu, Michaël Azoulay, est l’actuel rabbin de la synagogue de la commune.

« Il a contribué à faire de Neuilly une petite Jérusalem »

« Il aimait cette ville car il y a toujours reçu un accueil chaleureux. C’est une ville dans laquelle la communauté juive se sent bien », souligne son fils Jacob, le premier à prendre la parole. « Il a contribué à faire de Neuilly une petite Jérusalem, ajoute Joël Merguy, président du Consistoire de France. Au moment où les Juifs s’interrogent sur leur avenir, qu’ils se déplacent, il faut les accompagner et leur donner les moyens de vivre en toute quiétude. »

A quelques centaines de mètres de la place, le Grand Rabbin Joseph Sitruk a créé le centre de formation spirituelle Alef en 1996. « Il voulait rompre avec l’anonymat des synagogues pour créer un lieu convivial, fait valoir son gendre et directeur du centre Alef, Ariel Gay. L’école a démarré avec de faibles effectifs et aujourd’hui, elle compte plusieurs centaines d’élèves. »

Venue spécialement pour l’occasion, la ministre auprès du ministre Jacqueline Gourault affirme : « Donner le nom de Joseph Sitruk à une place, c’est reconnaître la place du judaïsme en France. L’antisémitisme est malheureusement, comme le racisme, une réalité d’aujourd’hui. Depuis les profanations de Carpentras, qu’il était allé voir, cette haine a provoqué la mort de onze personnes. 300 actes antisémites ont été recensés en une année dans notre pays. »

A lire en bas de cet article :  le discours de la Ministre Jacqueline Gurault auprès du ministre d’État, ministre de l'intérieur, prononcé à l'occasion de l'inauguration de la place J.H. Sitruk à Neuilly-sur-Seine.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.