Actualités
|
Publié le 11 Février 2021

Commissions du Crif - Qu'est-ce que la Commission Relations avec l'Église Catholique et le monde Chrétien ?

Des commissions thématiques participent à la vie et aux réflexions de l’institution. Parmi elles, la Commission Relations avec l'Église Catholique et le monde Chrétien du Crif, présidée par Raphy Marciano. Aujourd'hui, nous vous présentons cette commission, ses projets et ses objectifs.

Le Crif : Raphy Marciano, vous présidez la Commission Relations avec l'Église Catholique et le monde Chrétien du Crif. Pouvez-vous nous présenter cette commission et ses objectifs ? 

Raphy Marciano* : La Commission « Relations avec le monde chrétien et l’Eglise catholique » du Crif, est une instance officielle représentative qui a pour vocation de porter la voix et d’être l’interlocutrice des Juifs de France auprès du monde chrétien. Sa mission est de poursuivre et développer la tradition du dialogue, du débat, de la communication entre croyants juifs et chrétiens dans un esprit de partage et de respect mutuel, de fraternité et d’espérance. La Commission se veut une passerelle entre les croyants juifs et chrétiens. La Commission a aussi une mission de représentation et une force de propositions. Notre dialogue avec l’Église est une rencontre incontournable pour notre civilisation.

 

Le Crif : Quel projet et/ou quelle rencontre, réalisé dans le cadre de cette commission, a selon vous fait avancer le dialogue ? 

Malgré la pandémie, qui nous a obligé à changer nos méthodes de travail, modifier nos relations sociales, familiales et religieuses, la commission est restée active en organisant en mai 2020 son colloque « Visages de la foi et de l’illusion » : les faux dieux, les faux prophètes, les faux messies ? en présence de nombreuses personnalités chrétiennes et juives pour continuer d'entretenir le dialogue et le débat à 2 voix. Nous savons en effet que le dialogue entre nos deux confessions pose des questions difficiles. Il n’existe en effet aucune comparaison possible, aucun modèle à suivre pour ce dialogue unique et singulier, car il engage nos intimes croyances et nos convictions. 

Les thèmes réfléchis et proposés étaient :

  • « Construire la planète de demain : quel rôle pour les croyants ?»
  • Les religions de la Bible : facteur de concorde ou facteur de conflit ?
  • « L’Homme de demain : Juifs et Chrétiens fassent à un avenir incertain ? »

Notre volonté réaffirmée pour dire que la relation entre judaïsme et christianisme passe nécessairement par une reconnaissance de l’Histoire et de ses tragédies. On ne fait pas l’impasse sur l’Histoire juive pour réaffirmer la nécessité de la mémoire et du combat contre l’oubli.

 

Le Crif : Quelles sont vos idées pour la Commission Relations avec l'Église Catholique et le monde Chrétien en 2021 ? 

La commission lors de sa dernière réunion a eu le privilège d’accueillir le Père Christophe Le Sourt, nouveau directeur du Service National des Relations avec le Judaïsme. À cette occasion, les membres de notre commission ont pu débattre et échanger avec le Père Christophe Le Sourt lors d’une première prise de contact officielle.

Nous allons innover dans cette démarche. Tout d’abord en renforçant nos échanges, en multipliant les rencontres de travail, en organisant conjointement d’une manière inédite des conférences sur différents thèmes, et un colloque annuel réunissant les plus hautes autorités ecclésiastiques et juives de France. 

Parmi les prochains thèmes que nous aborderons, au-delà de ceux liés à l’actualité de la société, nous nous interrogerons sur ce que les hommes de Foi ont encore à apporter à la société.

  • La société dans tous ces états : les cinq enjeux de notre temps ? (Le fondamentalisme dans l’espace français). La cité plurielle : destin commun ou destin parallèle.
  • Nous allons également réfléchir à une soirée pour commémorer les 60 ans de la rencontre historique de Jules Isaac et le Pape Jean XXIII.

 

Le Crif : Le dialogue judéo-chrétien est un sujet que vous maîtrisez. Vous avez publié un ouvrage intitulé « Juifs et Chrétiens, les promesses d’un dialogue », aux Éditions du Cerf (2019). D’où vous vient cette sensibilité, cet attrait pour les relations entre Juifs et Chrétiens ?

Le livre est en réalité le fruit de mes rencontres, de mon parcours, de mes actions engagées envers le dialogue Judéo-Chrétien et constitue en quelque sorte mes mémoires à cet égard. Je souhaitais mettre par écrit les réflexions de ce dialogue essentiel, souvent enthousiasmant et prometteur sur bien des points. La reconnaissance des fois entre elles fourniraient un fondement certain pour la paix universelle, si derrière les vérités dogmatiques nous pouvions accueillir sans crainte la diversité des cheminements spirituels. J’ai voulu appliquer le principe talmudique de « Darkhei Chalom» (Les voies de la Paix) et rechercher les voies du dialogue et de la paix sans concession.

Si le dialogue implique la mise entre parenthèses des orgueils, conformément aux préceptes religieux correspondant, il n’en demeure pas moins que certaines vérités historiques peuvent blesser nos sentiments. Mais notre dialogue demande cet effort intellectuel affectif, moral de dépassement. J’ai voulu dans ce livre présenter ma conception du judaïsme, de l’histoire juive. La présentation du judaïsme est une étape importante du dialogue, il demeure peu connu et compris parfois fantasmé, il ne s’agit pas simplement d’un travail de propédeutique.

 

Le Crif : Lundi 1 février, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France (CEF) a remis solennellement une déclaration sur la lutte contre l’antisémitisme et l’antijudaïsme en présence du Grand Rabbin de France Haïm Korsia, du Président du Crif Francis Kalifat et du Président du Consistoire Joël Mergui. En quoi ce texte est-il important ou en quoi est-il lacunaire ?

Le 1er Février 2021 restera dans l’histoire des relations entre l’Eglise et la Synagogue, dans la continuité du travail de l'Épiscopat français qui avait ouvert la voie d’une nouvelle vision comme une nouvelle page inédite et audacieuse qui confirme l’extrême correction de l’Eglise de France à l’égard du Judaïsme. Cette cérémonie émouvante nous a rappelé que le dialogue nous enrichit mutuellement dans la mesure où il nous permet de mieux se comprendre. Le judaïsme et le christianisme doivent se garder de toute tentation de syncrétisme. Le texte courageux des Evêques de France « appellent a être particulièrement attentifs à l’inquiétante résurgence de l’antisémitisme en France ». La conférence des Evêques de France « exhorte », non seulement les catholiques mais également tous leurs concitoyens à lutter énergiquement contre toute forme d’antisémitisme politique et religieuse.

Certains pourraient regretter que l’Israelophilie, ou l’antisionisme comme nouvelles forme de l’antisémitisme aient été remplacés par « l’antisémitisme politique ».

Une cérémonie est une espérance, dialoguer c’est apprendre à vivre ensemble alors que nos convictions restent profondément différentes. Nous sommes avec cette rencontre en train de réussir le dialogue de demain. Les Évêques de France nous incitent ainsi à rester optimistes et confiants.

 

* Raphy Marciano, membre de l'Assemblée Générale du Crif, Président de la Commission Relations avec l'Église Catholique et le monde Chrétien. Il est également l'ancien directeur de l'ECUJE (Centre communautaire de Paris) et de l’Institut Elie Wiesel. Il dirige aujourd'hui l’Alliance israélite universelle et préside Judaïques-FM. 

 

Le Crif vous propose aussi : 

 

Suivez toute l'actualité des Commissions à travers la rubrique "Commissions du Crif" de la Newsletter.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.