Actualités
|
Publié le 1 Décembre 2017

#Crif #Actu - Pourquoi le Crif appelle à la responsabilité des réseaux sociaux

YouTube a récemment annoncé avoir supprimé 150.000 vidéos pour enfants détournées et porteuses de messages dangereux pour les enfants qui les regardent. Au Crif, nous interpellons l'ensemble des distributeurs Internet et les pouvoirs publics depuis des années sur la responsabilité qu'ils ont dans la diffusion de la haine, comme dans la diffusion des autres maux et dangers.

Par Robert Ejnes, Directeur exécutif du Crif

Le Crif veille aux expressions de la haine antisémite comme aux expressions de haine en général sur les réseaux sociaux.  Nous discutons avec les distributeurs Facebook, Twitter, Google, etc. et avec les acteurs de l'Administration et du Gouvernement sur la nécessité urgente de combattre ces expressions de haine sur Internet, et d'engager la responsabilité des grandes sociétés de distribution sur des actions aussi systématiques que possible, prises le plus rapidement possible.

En Allemagne, le Gouvernement et le Bundesrat ont voté une loi obligeant les distributeurs à retirer très rapidement (sous 24h) les propos à caractère haineux, faute de quoi les responsables des sociétés d'Internet pourraient être condamnés à une lourde pénalité individuelle (de 5 à 50 millions d'Euros).

Le 29 novembre sur Europe1, dans l'émission "Rien ne s'oppose à midi", Matthieu Noel recevait Anicet Mbida pour parler des vidéos pour enfants détournées sur YouTube.

YouTube a récemment annoncé avoir supprimé 150.000 vidéos pour enfants détournées et porteuses de messages dangereux pour les enfants qui les regardent. Cette annonce faite par YouTube pose le problème de la responsabilité des distributeurs d'internet qui tardent à réagir face à des problèmes graves, comme la pédopornographie, le racisme et l'antisémitisme, alors qu'ils ont des algorithmes très puissants qui pourraient leur permettre de réagir à priori (comme ils savent très bien le faire pour les droits d'auteurs musicaux) plutôt qu'après coup.

Emission "Rien de s'oppose à midi" du 29 novembre 2017 sur Europe1

Au Crif, nous interpellons l'ensemble des distributeurs internet et les pouvoirs publics depuis des années sur la responsabilité qu'ils portent dans la diffusion de la haine, comme dans la diffusion des autres maux et dangers.

Cette émission met en lumière ce qui se passe sur YouTube comme sur les autres distributeurs qui jusqu'à présent ont refusé d'agir avec détermination pour éradiquer de leurs supports ces messages qui génèrent des millions de vues … et donc des montants colossaux de publicité.

A lire aussi : #CRIF #ACTU – LE TRAVAIL DE MODÉRATION ET DE SIGNALEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX DU CRIF sur le site du Crif

#CRIF - ANTISÉMITISME ET RACISME : QUELLE RESPONSABILITÉ POUR LES HÉBERGEURS ?  sur le site du Crif

YouTube va employer 10.000 modérateurs pour identifier les contenus abusifs dans Le Figaro

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.