Actualités
|
Publié le 11 Janvier 2018

#Crif - Antisémitisme en Europe et dans le monde, haine sur Internet : le Crif fait le point

Face à un antisémitisme grandissant, à une multiplication de propos antisémites sur Internet et à la montée des partis populistes et des extrêmes, le Crif a souhaité porter une attention particulière à ces données.

En 2017, les Français juifs ont de nouveau dû faire face à un antisémitisme féroce. Avec l'affaire Sarah Halimi d'abord et le combat pour faire reconnaître le caractère antisémite de ce meurtre. Avec les différentes agressions, physiques et verbales, ensuite, qui ont alimenté leurs craintes : tags antisémites, profanations de stèles et de lieux de culte, agressions dans les écoles, attaques, insultes...

Pour chacun de ces actes odieux, qui sont autant de menaces pour les valeurs de la République, le Crif s'est mobilisé en interpellant les pouvoirs publics et en martelant sa vigilance.

Prenons quelques exemples.
A l'heure où nous publions ces lignes, les éditions Gallimard suspendent leur projet justement controversé de réédition des pamphlets antisémites de Céline : "Les conditions méthodologiques et mémorielles ne sont pas réunies pour l'envisager [le projet de réédition] sereinement" a déclaré Antoine Gallimard. Après de longues semaines de mobilisation, le Crif se réjouit de cette décision.

Depuis plusieurs mois, des partis populistes remportent de nombreuses élections en Europe, menaçant la cohésion de l'Union Européenne.

Les récentes éléctions allemandes ont vu que le parti d'extrême-droite AfD a considérablement augmenté son audience. Il a obtenu 94 sièges au Budenstag, se positionnant ainsi comme la troisième force politique du pays. Cette montée de l'extrême-droite a été vivement condamnée par les responsables communautaires juifs allemands, avec lesquels le Crif s'est entretenu régulièrement, publiant à cet effet, une tribune commune sur le sujet dans la presse nationale. Comme il l'avait fait contre le Front national durant la précédente campagne présidentielle, le Crif continue de se mobiliser pour faire barrage à tous ceux et celles qui s'opposent aux valeurs de la République.

En plus de ce relent de populisme, l'Allemagne a dû faire face à un antisémitisme particulièrement violent, exprimé au cours de manifestations anti-israéliennes ces dernières semaines. Le Crif, alerté par ces graves débordements a tenu à faire le point là encore avec le Conseil Central des Juifs d'Allemagne.

Depuis plusieurs années, la haine antisémite se développe dangereusement sur Internet. Bien qu'étant un formidable espace pour la liberté d'expression, le Net a montré qu'il peut être exploité par les extrémistes et les racistes au mépris de la dignité humaine. Le combat du Crif contre l'antisémitisme - et la haine en général, n'a pas de frontière et passe évidemment par les plateformes Internet et notamment les réseaux sociaux.

En Allemagne, depuis le 1er janvier 2018, une nouvelle loi impose aux grandes plateformes de supprimer en moins de vingt-quatre heures les contenus illégaux. Elles seront condamnées à une amende pouvant aller jusqu'à 50 millions d’euros si elles ne souhaitent pas à supprimer les messages illicites, signalés par les internautes, dans le délai imparti. Une avancée dans le domaine de la lutte contre la haine sur Internet, et des dispositions qui mériteraient d'être appliquées également en France.

L'antisémitisme se répand partout, en tout temps, et rythme malheureusement le quotidien des communautés juives du monde entier. En la matière, le rôle du Crif est d'alerter l'opinion et les pouvoirs publics, de rappeler les valeurs de la République, de combattre l'extrémisme et tous ses avatars et de mener ce combat, sans relâche en en appelant à la fraternité et au respect de l'Humanité.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.