Actualités
|
Publié le 20 Décembre 2016

#Crif - Déjeuner à la Grande Mosquée de Paris, à l'invitation du Recteur Dalil Boubakeur

Nous avons eu le grand plaisir d'être reçus le 6 décembre, pour un déjeuner à la Grande Mosquée de Paris. L'invitation nous avait été transmise par son Recteur, qui souhaitait s'entretenir avec des membres de la Commission pour les relations avec les Musulmans, et comme suite à notre propre audition de Monsieur Djelloul Seddiki, Directeur de l'Institut Al-Ghazali au sein de la Mosquée, en charge notamment de la formation des Imams et Aumôniers.
Douze participants à cette rencontre étaient venus, dont en particulier Robert Ejnes, Directeur du CRIF et Véronique Harari, Directrice des Amis du CRIF. Au cours de ce déjeuner, qui s'est déroulé dans une atmosphère particulièrement chaleureuse, ont été évoqués les liens anciens d'amitié entre la Grande Mosquée de Paris et la Communauté juive ; en particulier, ceux ayant uni l'ancien Recteur Si Hamza Boubakeur - père du Recteur actuel - et le Grand Rabbin Jacob Kaplan, puis le Recteur actuel et un autre ancien Grand Rabbin de France, René Samuel Sirat, qui fut un pionnier du dialogue judéo-musulman. Il a également été rappelé que c'est en ce lieu que fut fondée, en pleine Guerre des Six Jours, la Fraternité d'Abraham, association pour le dialogue entre les trois grandes religions monothéistes. 
 
Le Recteur Dalil Boubakeur devait justement insister au cours du déjeuner, sur l'ignorance, qui alimente la haine et le fanatisme, et qui explique en partie la radicalisation et l'antisémitisme. A cet égard, la formation des cadres religieux est importante, et il faut selon lui que, en dehors des connaissances coraniques et des principales matière profanes, les Imams entendent aussi, de la part d'intervenants qualifiés des autres confessions, ce que sont leurs propres religions. Lui même et Monsieur Djelloul Seddiki ont exprimé ainsi le souhait qu'il y ait des échanges entre Rabbins et Imams, qui seraient organisés entre leurs institutions de formation. Pour sa part, Robert Ejnes a rappelé l'ambition du CRIF au sein de la société civile, qui entend promouvoir le "faire ensemble" au delà du "vivre ensemble" si souvent évoqué en ces temps difficiles où les extrémismes et les populismes menacent l'ensemble des citoyens.
 
Jean Corcos
Président délégué de la Commission
 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.