Actualités
|
Publié le 6 Avril 2017

#Crif - Elections françaises : « Nous sommes une petite minorité mais nous avons un rôle symbolique important à jouer », a déclaré Yonathan Arfi, VP du CRIF, au New York Times

Dans un article publié le 5 avril 2017, le New York Times s’intéresse à l’entreprise de dé-diabolisation du Front national qui passerait par une tentative de séduction de l’électorat juif. « Ils nous instrumentalisent », a dénoncé Yonathan Arfi, Vice-Président du CRIF

En présentant le Front national comme capable de défendre des Juifs, Mme Le Pen donne aux électeurs traditionnels un moyen de rejoindre sa politique « de suprématie raciale sans se sentir raciste», comme l’explique la journaliste.

Mais « l’art » du parti est de constituer un discours « entre les lignes », dans lequel continue à se reconnaître le public antisémite du Front National. Les discours de Marine Le Pen utilisent encore des stéréotypes issus de l’antisémitisme traditionnel comme « la finance internationale », « l’argent globalisé ».

Pour la professeure de Stanford Cécile Alduy « Elle n’a pas besoin de dire quoique ce soit contre la communauté juive […] sa rhétorique est encore nourrie et revitalise les stéréotypes »…. 

Publié dans le New York Times le 5 Avril 2017, lire l'intégralité ici

 

 

 

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.