Actualités
|
Publié le 23 Juillet 2020

Crif en régions - La communauté juive de Lille face à la crise sanitaire

Le confinement n’a pas été une période facile. Chaque région a dû faire face à des défis différents. A la demande de Charles Sulman, Président du Crif Hauts-de-France, Guy Bensoussan, président de la communauté juive de Lille, revient dans cet entretien sur la façon dont la crise sanitaire a été vécue par la communauté juive de la région.

La crise sanitaire : le virus, le confinement, puis le déconfinement ont grandement impacté la vie de la communauté juive du Nord-Pas de Calais. En cette fin de crise - du moins nous l'espérons- et à la demande de Charles Sulman, Président du Crif Hauts-de-France, Guy Bensoussan, président de la communauté juive de Lille fait pour nous le point sur la situation dans sa région

 

Crif : Comment votre région a-t-elle vécu ces derniers mois, du confinement au déconfinement ?

Guy Bensoussan : A partir du 17 mars, tout s'est arrêté. Les commerces, les restaurants, les cafés, la circulation, la vie piétonne, les écoles, aucun bruit dans la rue. Un calme absolu et effrayant.

Depuis le 11 mai, tout doucement la vie s'est réveillée mais avec beaucoup de prudence. 

 

Qu'avez-vous mis en place pour accompagner votre communauté et entretenir un lien avec elle pendant la période du confinement ? 

Tout d'abord, nous avons créé un groupe Whatsapp communautaire afin de communiquer, d'exprimer ses besoins, une info et ne pas laisser nos membres esseulés et dans l'angoisse de l'isolement;

De suite avec les membres de l'Union des Etudiants Juifs de Lille et quelques bénévoles lillois, nous avons mis en place une chaîne de solidarité intergénérationnelle. 

Nous avons référencé 70 personnes seules et âgées.

  • Un appel téléphonique quotidien des Jeunes aux Ainés afin de s'inquiéter de leur santé, leur moral et leur besoin.
  • Les courses étaient faites par les bénévoles sur place et livrées chez les isolés.
  • Livraison de matzot pour Pessah aux personnes isolées.
  • Depuis le 11 mai, une famille offre le kit de chabbat sur commande (2 Hallot confectionnées par Rivka, 2 bougies, un livret). Ce kit est livré chaque vendredi après midi aux personnes isolées ou à disposition sous réservation à la synagogue pour les membres de la communauté. 
 

A quels défis majeurs avez vous dû faire face pendant la crise sanitaire ?

Il était nécessaire et indispensable de ne pas laisser la Communauté isolée et sans repère. 

Nous avons rassurés, écoutés. Nous sommes restés uni et solidaire. Nous avons également accompagné l'organisation de Pessah pendant le confinement, afin de continuer à faire vivre le judaïsme malgré tout. 

 

Depuis le déconfinement avez vous repris une activité normale ? Quels enseignements pour l'avenir ? 

Les offices à la synagogue ont repris avec les règles de distance et d'hygiène.

Il est important que notre vie communautaire à la synagogue reprenne. Que nos membres reviennent aux offices, aux fêtes, aux événements avec sérénité et bonheur de se retrouver. 

Il faut absolument un fichier de la communauté à jour afin de pouvoir joindre chaque membre, les connaître  et répondre à leurs besoins. Etre unis afin d'être actifs si besoin. 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.