Actualités
|
Publié le 17 Septembre 2020

Crif - Éric Dupond-Moretti reçoit Francis Kalifat

Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a reçu le président du Crif Francis Kalifat pour un large tour d'horizon.

Francis Kalifat a d'abord regretté la montée des actes violents d'antisémitisme au cours des dernières années, insistant sur le fait que les chiffres indiqués, qui correspondent aux dépôts de plaintes enregistrés, ne reflètent qu'une partie des actes perpétrés. En effet, une grande partie des victimes, 80% d'entre elles, ne porte pas plainte (source : enquête de l'Agence des Droits fondamentaux de l'Union européenne). Il a également mentionné la montée de la haine antisémite sur les réseaux sociaux, non comptabilisée dans les chiffres du ministère de l'Intérieur. 

Le Président du Crif a expliqué au Ministre que ces expressions de haine et de violence pouvaient expliquer l'exil intérieur des Français juifs des "quartiers difficiles" et l'Alyah de familles inquiètes quant à l'avenir de leurs enfants. 

Francis Kalifat a insisté sur l'antisionisme, nouvelle forme de l'antisémitisme, notamment véhiculée par les campagne BDS de dé-légitimation de l'Etat d'Israël et de boycott. Ces campagnes sont illicites, mais rarement condamnées par la justice. Concernant la récente condamnation de la France devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour la condamnation d'auteurs d'actes et d'appels au boycott d'Israël, le Ministre a assuré que la doctrine de la France en la matière n'avait pas évolué et serait réaffirmé.

Le Ministre a exprimé son engagement total dans la lutte contre l'antisémitisme, sous toutes ses formes.

Francis Kalifat a ensuite formulé au Ministre sa requête de sortir les propos à caractère antisémite, raciste et plus généralement de haine, proférés sur internet de la "loi de 1881 sur la Presse", pour retirer le sentiment d'impunité et permettre à la Justice de condamner plus rapidement et plus fermement ces expressions de haine. Le Ministre souhaite conduire une réflexion sur le sujet.

Répétant à Éric Dupond-Moretti ce qu'il avait auparavant déjà demandé à ses prédécesseurs, Francis Kalifat a demandé une publication régulière des peines prononcées contre les auteurs d'actes et de propos antisémites suites aux plaintes déposées. 

Sur ce sujet, le Ministre a répondu que la publication régulière des résultats des jugements prononcés faisait partie de ses objectifs à court terme, et qu'il devrait rapidement donner une suite favorable à la requête du Président du Crif.

Concernant les grands réseaux sociaux et leur responsabilité, le Ministre a commenté le nouveau projet de loi sur la Haine sur internet, et la responsabilité pénale des dirigeants. C'est un sujet délicat en réflexion.

Francis Kalifat a également exprimé au Ministre l'inquiétude et l'émotion de la famille de Sarah Halimi quant à l'audience à venir en Cour de Cassation.

Le Ministre a par ailleurs assuré le Président du Crif de son intérêt personnel pour les travaux de mémoire et les travaux d'intérêt général afin de permettre aux jeunes délinquants de se confronter à une population et une communauté juive qu'ils ne connaissent pas.

Francis Kalifat était accompagné de Robert Ejnes, Directeur exécutif du Crif.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.