Actualités
|
Publié le 16 Décembre 2016

#Crif - Francis Kalifat écrit au directeur du Musée des Arts décoratifs de Paris.

Actuellement se tient au Musée des Arts décoratifs une exposition sur l'architecture Bahaus. Dans cette exposition, le camp d'Auschwhitz y est présenté comme "réalisation architecturale du mouvement Bahaus".

Peut-on qualifier le camp d'extermination de "réalisation architecturale" ? Peut-on même en attribuer la conception au mouvement Bahaus, alors que si certains disciples ont suivi l'idéologie nazie, d'autres se sont exilés ? Que ces mêmes architectes exilés ont participé à la construction de Tel Aviv, fleuron de l'architecture Bahaus ?

Francis Kalifat, dans son courrier, précise d'ailleurs que le mouvement Bahaus a de suffisamment belles réalisations pour ne pas insulter la mémoire des millions de disparus en qualifiant le camp de la mort d'Auschwitz Birkenau de "réalisation architecturale".

Une copie de ce courrier a été adressée à Madame Audrey Azoulay, Ministre de la Culture, Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Monsieur Olivier Fournier, Président de la Fondation d'entreprise Hermès, mécène de l'exposition.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.