Actualités
|
Publié le 10 Décembre 2018

Crif - La CNCDH remet un prix à deux associations impliquées dans la campagne BDS au Ministère de la Justice

Ce lundi, la CNCDH a remis un prix à deux associations qui soutiennent le Boycott d’Israël. Dès que le Crif a pris connaissance des récipiendaires de ce prix, il a pris contact avec le Ministère de la Justice afin de l'informer de l'implication active des associations Al Haq et B’Tselem dans la campagne BDS qui vise à délégitimer l'Etat d’Israël. Francis Kalifat, Président du Crif, a écrit à la Garde des Sceaux, Ministre de la Justice. La Ministre a déclaré qu'elle n'assisterait pas comme initialement prévu à la remise du prix.

Courrier adressé par Francis Kalifat à Madame la Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Nicole Belloubet

Madame la Garde des Sceaux,

Je prends acte de votre décision de ne pas participer à la cérémonie de remise de prix aux associations Al Haq et B’Tselem qui agissent en contradiction flagrante avec la loi de notre pays.

Pourtant, personne ne comprendra que le ministère de la Justice puisse être le lieu de la remise de ce prix. Cette position ne peut absolument pas répondre au problème que cela pose quant au respect de notre législation face au boycott.

Accepter que ce prix soit remis à deux organisations réputées pour appeler au boycott d’Israël prévu et réprimé par notre code pénal au ministère de la Justice, même en absence de la Ministre, c’est faire injure à la Justice.
Cette position est pour nous incompréhensible et ne répond que partiellement à notre légitime demande.

Décerner ce prix à de telles associations est une provocation de la CNCDH, et accepter que cela se passe au Ministère de la Justice est une faute.

Je vous demande une nouvelle fois d’être en cohérence avec les déclarations du Président de la République, du Premier Ministre, avec vos propres déclarations concernant le Boycott et de ne pas cautionner l’action de ceux qui agissent en contradiction avec nos lois en les accueillant au Ministère de la Justice.

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’assurance de ma très haute considération.

Francis Kalifat, Président du Crif

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.