Actualités
|
Publié le 11 Juin 2018

#Crif - La Commission Relations avec les Elus a reçu Alexandra Cordebard, maire du 10ème arrondissement de Paris

En Avril dernier, la Commission Relations avec les Elus, présidée par Bernard Gahnassia, a reçu Alexandra Cordebard, Maire du 10ème arrondissement de Paris.

Propos rapportés par Anne Brandy

« J’ai travaillé une vingtaine d’années dans une  entreprise d’export, spécialisée dans l’édition. De ce fait, j’ai eu l’occasion de  voyager,  et de me confronter à différentes cultures. Cela m’a, en quelque sorte, préparé à devenir Maire du 10ème arrondissement de Paris qui est un territoire de mélanges et de mixité, une terre d’accueil notamment pour les juifs et en particulier  ceux originaires   d’Europe centrale. La communauté juive du 10ème  a d’ailleurs  payé un lourd tribu lors de la seconde guerre mondiale  ( avec notamment plus de  700 enfants juifs déportés dont la mémoire est régulièrement  honorée dans les écoles). »

« La  communauté  est très active dans la vie du 10ème qui compte beaucoup d’associations  culturelles et cultuelles juives  : le Centre Medem-Arbeter Ring, la bibliothèque Vladimir Medem,  l’AMEJD, le Farband, l’UJRE ,  le Centre Communautaire…etc. Aujourd’hui encore , le 10ème reste fidèle à sa tradition d’accueil de personnes venues du monde entier. La générosité et la solidarité  des habitants de l’arrondissement vis-à-vis des populations migrantes sont très fortes. »

«  En terme d’engagement politique, je suis restée fidèle au Parti Socialiste, parce que je suis sociale-démocrate, et que c’est ma famille politique et qu’on ne quitte pas sa famille lorsqu’elle est en difficulté. Je souhaite d’ailleurs qu’elle se reconstruise en tirant les leçons de ses erreurs. L’aventure du quinquennat précédent a été difficile car nous n’avons pas su lutter contre nos propres déchirements internes. A ce sujet, les récents propos d’Olivier Faure ont été plus que maladroits.  Peut-être par ignorance d’une partie de l’histoire. Pour ma part je souhaite un Premier secrétaire capable de rebâtir le parti. Tout ce qui attise la haine ne doit pas être le chemin du PS. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles je suis soulagée que Jean Yves Mélenchon ait quitté le PS. Je ne suis pas solidaire des personnes qui suscitent la haine, comme le font parfois certains journalistes. »

« J’exerce mon mandat en étant la Maire de tous les habitants de l’arrondissement, quelles que soient leur religion, leurs convictions personnelles ou politiques. C’est le cœur de mon engagement et de mon rôle que de défendre tous les habitants du 10ème arrondissement. Et pour que chacun puisse vivre sa foi dans de bonnes conditions, j’attache une importance particulière à la sécurité des lieux de culte. Je suis également attentive au dialogue avec et entre les responsables religieux  de l’arrondissement. J’ai ainsi récemment encouragé le nouveau pasteur protestant de l’arrondissement à rencontrer les autres responsables religieux. »

« La fonction du Maire implique également de permettre à tous les citoyens de vivre en paix et en toute sécurité. A ce titre, j’ai de la chance car le 10ème arrondissement rencontre moins de problématiques que d’autres arrondissements, notamment du Nord-Est parisien. Et si le Maire a un rôle important dans la circulation de la parole et des idées, il exerce également une grande responsabilité dans la lutte contre la précarité, contre la pauvreté, dans l’aide aux personnes les plus fragiles en grande difficulté. Il doit également être le moteur de certains changements, par exemple dans la lutte contre la pollution et l’adaptation de nos villes aux conséquences du réchauffement climatique. »

« J’ai été adjointe d’Anne HIDALGO à la Mairie de Paris chargée de la vie scolaire entre 2014 et 2017. Mon successeur, Patrick BLOCHE est un homme expérimenté, ancien Président de la Commission des affaires culturelles  et de l’éducation à l’Assemblée Nationale, qui possède toutes les qualités pour exercer cette fonction exigeante. C’est pour cela que la Maire de Paris l’a choisi pour reprendre cette délégation lorsque j’ai moi-même succédé à Rémi FERAUD qui est devenu Sénateur de Paris. Et  s’il est vrai qu’ Anne HIDALGO a une forte personnalité et des convictions bien affirmées, c’est une femme qui sait mener une équipe, dans un monde politique souvent brutal . C’est une femme avec laquelle il est très facile de travailler au quotidien. »

« Pour ce qui concerne la conduite des travaux dans Paris, il faut avoir en tête que la ville n’en est pas la seule responsable. Interviennent également dans l’espace public de nombreux concessionnaires ( ENEDIS, Eau de Paris, Chauffage urbain….) qui doivent entretenir régulièrement leurs réseaux, ou encore les opérateurs de transport ( Ile –de-France Mobilité, SNCF, RATP) qui jouent un rôle essentiel dans le service public rendu quotidiennement aux parisiens et qui ont, en particulier dans le 10ème arrondissement, une place importante du fait de la présence de 2 gares internationales. »

« Je suis attachée, et je sais que la communauté juive l’est également, au respect de la laïcité, des lois de la République et de la loi de 1905. Je sais également que certains courants religieux, notamment islamistes, souhaitent remettre en cause ce principe de laïcité.

Pour lutter contre toutes les formes d’obscurantisme, il est nécessaire que l’école publique joue son rôle. Paris n’est heureusement que très peu touchée par des phénomènes d’exclusion, ou des actes d’antisémitismes à l’école qui conduiraient les parents à préférer mettre leurs enfants dans une école privée ou religieuse. Le choix  de mettre ses enfants dans une école privée ou religieuse ne doit pas être subie. J’ai dans mes fonctions précédentes d’adjointe à la Maire de Paris en charge de l’éducation, toujours veillé à ce que le vivre ensemble soit une réalité, en particulier dans les collèges.

Il me semble nécessaire que la formation des imams soit renforcée afin d’éviter que certains d’entre eux ne véhiculent pas des paroles contraires aux valeurs de la République. D’autre part, il appartient à l’Etat de prendre ses responsabilités pour lutter plus efficacement contre la radicalisation dans certaines prisons. »

« Enfin concernant l’Etat d’Israël, cet Etat a le droit d’exister. Il n’y a aucun doute pour moi sur ce point, même si je n’appartiens pas à la même famille politique et aux mêmes courants de pensées que ses dirigeants actuels. N’ayant cependant jamais eu l’occasion de m’y rendre et de me confronter au fonctionnement de la société israélienne, je me garde de commentaires sur la situation du pays et son fonctionnement politique. »

« Par rapport à la lutte contre l’islamisme, je ne me positionne pas par rapport à Manuel VALLS, mais avec mes propres convictions. Sur ces questions je ne partage d’ailleurs pas la position de Benoit HAMON. Il y a bien sûr une responsabilité collective et nous devons prendre la mesure des conséquences dans l’opinion publique des crimes antisémites survenus à Paris ces dernières années. De mon point de vue, lorsque l’on s’attaque aux juifs, on s’attaque à tout le monde, et on s’attaque à ce que nous avons de plus précieux. Je suis dans tous les cas solidaire de la communauté juive  et je partage l’inquiétude de certains membres. »

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.