Actualités
|
Publié le 3 Juin 2019

Crif - La Commission Relations avec les Élus a reçu Cédric Villani, Député de l’Essonne.

La Commission Relations avec les Élus dont le Président est Bernard Gahnassia, a reçu en mai Cédric Villani, Député de l’Essonne. À l’Assemblée Nationale, il siège à la Commission des Lois et préside l’Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques.

Cédric Villani est un mathématicien français, titulaire en 2010 de la Médaille Fields et lauréat 2014 du prix Doob. Professeur de l’Université de Lyon, il a été professeur-invité à l’Université de Berkeley, de Princeton et de Georgia Tech puis Directeur de l’Institut Henri Poincaré de 2009 à 2017 dont il a démissionné au moment de son élection comme Député de l’Essonne. À l’Assemblée Nationale, il siège à la Commission des Lois et préside l’Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques.

En effet, Cédric Villani a toujours été impliqué dans les rapports entre Sciences et Société. Il est membre de l’Académie des sciences et de l’Académie pontificale des Sciences. Il a donné des conférences dans plus de 70 pays, publié plusieurs ouvrages dont le best-seller « Théorème Vivant » traduit en 12 langues. Il a participé à de nombreux Conseils scientifiques auprès d’institutions publiques,- dont la Commission européenne- ou privées (Conseil scientifique d’Orange, d’EDF, d’Atos et du BCG).

Cédric Villani est un ancien élève de l’ENS Ulm, docteur en mathématique et habilité à diriger des recherches. Il est docteur « HONORIS CAUSA » de plusieurs universités dont HEC Paris. Il est Chevalier de la Légion d’Honneur et Vice-président du think-tank EuropaNova.

« J’ai une grande empathie pour la ville de Paris, aussi je m’engage en tant que candidat pour les prochaines élections municipales à Paris. C’est une ville que j’ai découverte, une ville dans laquelle je me  suis réalisé, une grande ouverture sur le monde de la culture. En tant qu’élu, les parisiens vous confient l’éducation de leurs enfants, le Maire est la première personne vers qui on se tourne afin que tout le monde se sente en sécurité. Je voudrais une ville ouverte sur l’extérieur, vers l’international, alors qu’actuellement elle est recroquevillée sur elle-même, dans mon programme je désirerais un décloisonnement. »

« Lorsque vous menez une carrière scientifique, Israël est un pays qui joue un rôle important dans le monde scientifique à tout point de vue. C’est le pays le plus au point sur la cyber sécurité, rôle important que jouent les services de l’armée, intelligence artificielle. Israël est un des pays que j’ai visité plusieurs fois, école de biomédecine, de mathématique, sur la façon qu’il a eu de se construire, toutes ces raisons et tant d’autres font qu’Israël un pays inspirant. »

« Sur les actes violents concernant l’antisémitisme et le racisme,  il ne faut pas avoir de naïveté sur ce sujet, la haine des juifs sous toutes ces formes est une chose qu’il faut combattre  sans naïveté, le travail de mémoire est important. »

Une question importante : Pour un scientifique tel que vous, comment se fait-il que vous vous soyez lancé en politique ??

« J’ai découvert un jour que j’étais candidat,  je n’ai pas voulu démentir ….. donc  j’ai voulu montrer mon engagement. Il y a aujourd’hui de la part de la population française, une méfiance envers les politiques, et une confiance envers les scientifiques, mais j’avoue que je ne m’attendais pas à un tel ouragan dans la vie politique. En tant qu’élu il faut être sur le terrain pour parler, pour convaincre,  je considère que cela va être mon travail. »

« Concernant les réseaux sociaux, l’humanité n’était pas prête …. Certains véhiculent la haine, et il est très dur de les nettoyer complètement. »

« Paris est une ville qui concentre le plus d’ethnies, on a besoin de mixité et le maître mot est liberté d’expression. J’ai soutenu Anne Hidalgo, lors de la dernière campagne électorale, sur des thèmes pour lesquels je crois notamment l’écologie. La ville de Paris était en polémique contre la région, contre l’état, je ne suis pas d’accord, il faut suivre ses projets dans la synergie. Pour la municipalité actuelle, il y a eu des réussites et des échecs. Je pense que la ville de Paris est placée sous le signe de rencontre, je me suis construit dans la confrontation avec les autres et j’ai à cœur de construire ces dialogues, le vivre ensemble est important et fondamental. »

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.