Actualités
|
Publié le 27 Juillet 2017

#Crif - "L’enseignement délirant des bahuts intégristes : qu'en dit la presse ?" par Marc Knobel

Pour son édition du 26 juillet 2017, le Canard enchaîné a pu consulter les rapports d’inspecteurs d’académie sur certaines écoles catholiques intégristes. Une nouveauté ?

Par Marc Knobel, historien et Directeur des Etudes au Crif

A l’école Saint-Ferréol de Marseille, les agents de la Rue de la Grenelle ont relevé quelques fâcheux oublis.  Exemple : « L’extermination des Juifs et des Tsiganes n’a pas été étudiée en CM2 »… A Saint-Jean-Baptiste-de-Lassalle, à Chamblain-l’Abbé (Pas-de-Calais) en histoire certains massacres sont relativisés : des élèves « expliquent, par exemple, que l’entreprise espagnole contre l’empire aztèque était juste, car ce dernier n’était pas une vraie civilisation ». Au Foyer Saint-Thomas d’Aquin  d’Avrillé (Maine-et Loire), proche de la Fraternité Saint Pie X, les inspecteurs sont tombés sur des cours d’histoire tout aussi inspirés. La cause principale des croisades ? « L’apparition d’une horde de musulmans fanatiques » ? Le Canard poursuit : deux copies de géo épinglées par les inspecteurs désignent « les Juifs comme initiateurs du mondialisme ». Etc… Invité par « Le Canard » à s’en expliquer, l’abbé Bourrat, directeur de l’enseignement de la Fraternité « a préféré garder un pieux silence ».

Une nouveauté ?

Pour rappel, le 1er juin 2017, l’Obs avait mené l’enquête et s’était intéressé aux écoles de la « tradition ». Dans cette école en Bretagne, les polycopiés du cours expliquent que "le judaïsme est réprouvé depuis la mort de Notre seigneur" et fustigent "les sectes juives" qui régnaient au moment "de la venue de Notre Seigneur". Il critique aussi le Coran qui "veut ruiner le dogme du christianisme" et explique que "la civilisation musulmane est stérile". En Alsace, des lycéens commentent des textes de Brasillach et Maurras et l'école fait l'impasse sur la préhistoire et Darwin. Autre dada des écoles de la Fraternité : le maréchal Pétain. Dans cette école des Yvelines, on apprend en cours que "Pétain a sauvé la France", tandis que les "ingrats ont fui en Angleterre". L'inspectrice note que, depuis son passage, la mention "ingrats" a été remplacé par "résistants", rapportait L’Obs.

A la suite de la publication de ce reportage, Christophe, 28 ans, raconte dans l’Obs (20 juillet 2017) son passage au sein d'un de ces établissements catholiques intégristes (2) :

Il y avait ce prof de français, prêtre, assez autoritaire, et… raciste lui aussi. Qui aimait humilier un de mes camarades, d’origine africaine. Le pire, c’était le professeur de sport, un ancien militaire, ayant passé vingt ans à l’armée. Un type ouvertement négationniste qui clamait :

"Les chambres à gaz n’ont jamais existé, tout cela est un mensonge, une pure invention des juifs."

Il nous envoyait faire de grandes courses de vingt kilomètres. Ceux qui étaient moins endurants se perdaient dans la forêt et arrivaient souvent avec plusieurs heures de retard au lycée et se faisaient punir. Moi-même, il m’avait pris en grippe. Et j’ai dû pendant une année entière être de corvée de travaux (bricolage, plâtre, jardinage, ...), tout en étant systématiquement privé de récréation…

Enfin, en 2010, l'émission « Les Infiltrés », diffusée mardi soir 27 avril sur France 2, met en lumière les liens entre l'extrême droite et certains milieux de l'intégrisme catholique (4). Cette plongée au cœur du Cours Saint-Projet est elle aussi effrayante : cours d'histoire où Pétain est décrit comme « un homme qui a rendu d'énormes services à son pays » tandis que De Gaulle serait coupable de « désertion », conversations entre professeurs et parents à caractère clairement antisémites, tous comme les chants ignominieux entonnés par des élèves sur les « douches gratuites » du camp d'Auschwitz (5).
Au final et pour préparer la rentrée, Jean-Michel Blanquer, nouveau ministre de l'Education nationale, devra surement répondre aux alertes répétées (et dans le temps) de ce que l'on enseignerait dans certaines écoles intégristes.
 

Notes

1) Le Canard enchaîné, édition du 26 juillet 2017, page 4.

2) http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170529.OBS0027/a-l-ecole-de-la-fraternite-saint-pie-x-la-revolution-cette-imposture-satanique.html

3) http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20170719.OBS2319/integrisme-racisme-j-ai-ete-eleve-a-la-fraternite-saint-pie-x.html

4) Diffusés depuis 2008 sur France 2, «les Infiltrés» sont une émission dont les journalistes dissimulent leur identité et travaillent en caméra cachée.

5) Voir à ce sujet La Croix, 26 avril 2010 : « « Les Infiltrés », au cœur de la citadelle intégriste »

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.