Actualités
|
Publié le 18 Janvier 2019

Crif - Retour sur le jeu "S'échapper d'Auschwitz" conçu par un professeur d’histoire

Le 9 janvier, un article du Canard Enchainé révélait l’existence d’une plateforme qui offrait la possibilité aux professeurs de l’Académie de Montpellier d’échanger des outils pédagogiques, de façon autonome. Le journal relatait qu’un professeur d’histoire stagiaire avait conçu et posté sur ce forum un jeu au titre évocateur : "S'échapper d'Auschwitz".

Le jeu "S'échapper d'Auschwitz" consiste à imaginer l’évasion de deux hommes et contenant des règles comme "les SS peuvent éliminer les suspects en nombre limité", des conseils sur la géo-localisation des SS et les kapos, et d'autres du même tenant. Il avait été publié sur un site d'échange d'outils pédagogiques du Ministère de l'Education nationale, la plateforme Magistère.

Le Président du Crif Francis Kalifat a aussitôt alerté le Ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer. Ce dernier a immédiatement réagi en l’assurant que des mesures rapides seraient prises. La rectrice a aussitôt contacté le Crif à Montpellier.

Lors d’une réunion entre Beatrice Gil, rectrice de l’Académie d’Occitanie et Perla Danan, Présidente de la délégation régionale du Crif Languedoc Roussillon, le contexte a été revu ainsi que les conséquences à tirer de cette dérive. Beatrice Gil a assuré le Crif de sa condamnation de telles méthodes et de sa volonté de réguler et valider, à l’avenir, tout matériel pédagogique sur l’enseignement de la Shoah. 

La plateforme a été fermée aussitôt et une enquête interne a permis au rectorat de préciser dans un communiqué que le jeu "n’a jamais été utilisé en classe, ni été validé par l’inspection pédagogique et ne saurait l’être, en raison du contenu et des termes utilisés". En effet, il y était question de "détenus" et non de déportés.

Lors de cette réunion, la rectrice Beatrice Gil a assuré le Crif de sa désapprobation, de sa vigilance et de sa ferme volonté d’accentuer la formation des enseignants sur la Shoah et de veiller à l’amplification des actions pédagogiques avec les élèves. Elle ira personnellement à Auschwitz-Birkenau en Mars 2019.

Elle a par ailleurs envoyé un courrier détaillé au Crif pour officialiser son engagement et préciser l’ensemble des dispositifs pédagogiques mis en œuvre.

Cette affaire est un signal fort pour nous faire réaliser que nous sommes à un tournant en matière de transmission de la mémoire de la Shoah :  

- avec la disparition des témoignages directs des rescapés

- avec l’engouement pour le virtuel qui peut avoir pour risque d'anesthésier la sensibilité sur un tel drame

- avec des verrous qui sautent en matière d’expression et de banalisation, par effet de génération peut être. Il n’est pas anodin qu’un professeur d’histoire ne perçoive pas qu’il est impossible de traiter des camps de cette façon.

Autant de questions qui nous interpellent sur la façon de transmettre mémoire et vigilance aux jeunes générations.  

Perla Danan, Présidente de la délégation régionale du Crif Languedoc Roussillon

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.