Actualités
|
Publié le 10 Janvier 2017

#Crif - Un hommage digne aux victimes de l'Hypercacher

Hier, 9 janvier 2017, à l'initiative du Crif, un hommage a été organisé en mémoire de l'attentat de l'Hypercacher qui a eu lieu il y a deux ans.
 
Chacun était appelé à venir se recueillir sous une tente prévue à cet effet, pour allumer une bougie et laisser un mot dans des livrets destinés aux familles.
 
Dans un premier temps, Francis Kalifat, Ariel Goldman et Joel Mergui ont reçu les familles des victimes, ex otages, et personnalités politiques religieuses et associatives pour une cérémonie courte et sobre.
Au cours de cette cérémonie, le président du Crif a rappelé que depuis l'attentat de l'HyperCacher, c'est la France entière qui a été visée par le terrorisme islamiste, et c'est maintenant toute la nation qui doit faire face à cette menace. Le président du Crif a par ailleurs évoqué l'attentat de Jerusalem du 8 janvier, qui a coûté la vie à quatre jeunes de 20 ans, dont les noms ont été rappelés.
 
Au cours de cette cérémonie se sont recueillis les familles des victimes, les anciens otages, le comité directeur du Crif, l'ancien président du Crif Roger Cukierman, Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, François FIllon, Valérie Pecresse, présidente de la région Ile de France, Anne Hidalgo, le préfet Cadot, préfet de Paris, le Grand Rabbin de France Haim Korsia, le président du Consistoire Joel Mergui, Mgr Benoist de Sinety, vicaire général de l'archidiocèse de Paris, Anouar Kbibech, président du CFCM. Plus tard dans la soirée, Latifa Ben Ziaten, mère d'une victime de Mohamed Merah, et le chanteur Renaud, ont également été aperçus.
 
Chaque membre de famille des otages a été appelé pour allumer une bougie en mémoire de son proche disparu, en compagnie d'une personnalité politique ou religieuse : Philippe Braham, Yohan Cohen, Yohav Hattab et François Michel Saada.
 
Une bougie à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme a ensuite été allumée.
 
A la fin de la cérémonie, le Grand Rabbin de France a récité le psaume 121, puis a récité le kaddish, et enfin la prière pour la France.
 
La cérémonie s'est conclue par une Marseillaise, entonnée par tous.
 
A la suite de cette cérémonie, près de 2000 anonymes se sont rendus sous la tente pour à leur tour allumer une bougie et laisser un mot dans les livrets.
 
 

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.